7

Critique de Star wars - La genèse des Jedi

par Le Doc le dim. 23 août 2020 Staff

Rédiger une critique
C'est une époque de légende...

Pour la dernière Intégrale Star Wars, Delcourt nous ramène à la genèse des Jedi...

Publiée aux Etats-Unis entre 2012 et 2014, Star Wars : Dawn of the Jedi est une série qui a mis plusieurs années à se concrétiser (l'illustration de Rodolfo Migliari qui orne la couverture date de 2003). Fort de leur longue expérience sur l'univers étendu de Dark Horse, John Ostrander et Jan Duursema (Clone Wars, Star Wars : Legacy...) étaient les auteurs tout désignés pour chroniquer cette "grande culture perdue des Jedi", "l'Atlantis" de la saga des étoiles, pour reprendre les mots de John Ostrander. 

La Genèse des Jedi est composée de 15 épisodes, répartis entre trois mini-séries. La première, L'Eveil de la Force, transporte le lecteur plus de 36.000  ans avant la Bataille de Yavin. Des êtres venant de différents mondes sont rassemblés par des pyramides sacrées, les Tho Yor, et envoyés sur Tython, une planète dont l'existence repose sur un équilibre parfait entre les deux côtés de la Force. Là, les Je'daii (ce qui signifie "centre mystique") commencèrent à étudier la Force pour comprendre leur nouvelle place dans l'univers. Le prologue est un peu lourd car une grande masse d'informations est résumée en quelques pages. Dix milles années d'histoire sont passées en revue en respectant une tradition orale de maître à élève et je trouve que certains points auraient mérité d'être un peu plus développés. 

Passée cette entame, on apprend à connaître les personnages et le récit monte doucement mais sûrement en puissance. L'intrigue s'attache principalement à trois jeunes Je'daii, Shae Hoda de Dathomir, Sek'nos Rath des Sith et Tasha Ryo la twi'lek, et à leur rencontre avec Xesh, limier né pour servir le côté obscur dont la présence sur Tython va déclencher une véritable tempête de Force. J'aime beaucoup la caractérisation de ces personnages (comme souvent chez Ostrander, certains marchent sur un fil ténu, entre ombre et  lumière) et ils sont au centre de scènes d'action bien tendues. Le final prépare le second arc narratif, Le Prisonnier de Bogan, pour lequel Ostrander et Duursema passent à la vitesse supérieure.

La menace générale y est intensifiée (les Rakata, prédateurs de la Force), les protagonistes sont très bien développés (notamment par le biais des flashbacks) et les rebondissements sont nombreux. Pleine d'action et de suspense, la suite des événements repose en partie sur la fragile alliance entre Xesh et Daegen Lok, Je'daii déchu banni sur la lune sombre de Bogan à cause de ses visions qui flirtent un peu trop avec le côté obscur. Mais Lok est bien déterminé à sauver son ordre...à n'importe quel prix...

La dernière partie, La Guerre de la Force, étonne dans un premier temps car l'action se déroule un an après le cliffhanger de l'acte II. L'arc narratif est très dense, les auteurs ont injecté beaucoup d'éléments pour offrir une fin satisfaisante au conflit dans le temps imparti. Car la mini-série est sortie dans les derniers mois de publication des titres Star Wars chez Dark Horse avant la reprise par Marvel. Et il se dégage alors une certaine urgence de la lecture. On se doute que John Ostrander et Jan Duursema avaient certainement prévu plus pour cette période très reculée de l'univers étendu...et si ils avaient déjà fait mieux par le passé avec les aventures de Quinlan Vos et Cade Skywalker, cette épopée est marquée par de bons concepts, des moments très forts et des personnages très intéressants. L'étoffe des légendes...

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (792)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
23,99€
Boutique en ligne
23,99€
Boutique en ligne
23,99€
Boutique en ligne
23,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)