8

Critique de Köllwitz 1742

par ginevra le ven. 11 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
"Quelle connerie, la guerre!" (Prévert)

J'aime beaucoup les nouvelles dessinées par Sergio Toppi qui est un de mes auteurs favoris. Dans cet album, 4 nouvelles parlant de guerres ont été réunies.

La 1e nouvelle se situe pendant la guerre de succession d'Autriche si l'on en croit la date de 1742. Mais, dans cette nouvelle, le lecteur ne verra jamais l'ennemi qui gagne la bataille contre le régiment du soldat de l'histoire. Comment le général, "beau comme une image", a-t-il pu perdre? Ne serait-il qu'un automate très perfectionné qui n'a pas pu être remonté à cause d'une clé perdue? Quelle récompense gagnerait un soldat ayant retrouvé cette clé : un monceau d'or ou la mort pour cacher l'impensable aux troupes?

La 2e nouvelle se passe dans le désert pendant la 2e guerre mondiale. Le nomades du désert sont les victimes imprévues de la guerre parce que leurs routes autrefois si sûres sont maintenant piégées par des mines. Quand un jeune homme de la tribu des Nayid décide de récupérer les ferrailles issues des chars d'assaut et autres véhicules, va-t-il faire fortune ou sera-t-il condamné à mourir seul?

La 3e nouvelle se déroule au Viêt-Nam. Un jeune garçon va y apprendre la peur face à ces grands étrangers si inhumains qu'ils refusent que l'on donne à boire à un prisonnier.

La 4e nouvelle raconte l'horreur de la guerre dans l'ex-Yougoslavie. Quand les hommes de villages proches et autrefois amis s'entretuaient pour des raisons incompréhensibles pour un enfant comme Nahim, sûr que Vlado et lui seront toujours amis.

4 personnages pour 4 histoires contant l'absurdité de la guerre quelle que soit l'époque décrite. Les 2 premières nouvelles nous plongent dans le fantastique. Les thèmes en sont classiques avec une machine dirigeant une armée toujours victorieuse et un pillard qui est contaminée par une maladie issue de ce qu'il touche. Mais les deux dernières sont, hélas, plus que réalistes avec deux enfants broyés par l'incompréhension face à des évènements qui les dépassent. J'ai repensé à certaines photos d'enfants victimes de la folie meurtrière de ces deux guerres.

Je n'ai pas trouvé de ville portant le nom de Köllwitz. En revanche, j'ai découvert l'œuvre de Käthe Köllwitz, une grande artiste allemande ayant réalisé des dessins (en N&B) concernant la guerre des paysans, la révolution… Un hommage de Toppi a une artiste maitrisant à la perfection le N&B qu'il aime tant?

Sergio Toppi ne donne pas de leçons avec ces histoires, il laisse le lecteur face à l'émotion que provoquent ces courts récits aux superbes dessins en N&B.

En bref

Prévert qualifiait la guerre de connerie. Toppi en dessine l'absurdité et l'horreur dans 4 nouvelles allant du XVIIIe siècle à l'histoire récente. 4 personnages qui seront soit punis pour leur avidité, soit broyés dans leur innocence enfantine.

8
Positif

superbes dessins en N&B

histoires fantastiques ou trop réelles hélas

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1786)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
14,00€
Boutique en ligne
14,00€
Boutique en ligne
14,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)