7

Critique de Cigarette & Cherry #1

par Tampopo24 le mar. 22 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
Guide du puceau voulant draguer une sempai

Décidément la collection Life de Kana est vraiment tentante. Elle propose des titres avec des personnages plus adultes que d'habitude ou du moins le promet. Ici, je ne suis pas entièrement convaincue que ce soit le cas vu qu'il est question d'étudiants ce qu'on a déjà eu (bonjour Sing me Yesterday, Maison Ikkoku et d'autres...). Par contre, j'adore le travail sur les couvertures ! Celles-ci présentent l'héroïne, cigarette à la main, posant de manière hypnotique et comme il est interdit de faire de la pub pour la cigarette en France, Kana a eu la bonne idée d'ajouter un auto-collant en mode humoristique pour faire de la prévention avec le message "Fumer tue. Ce manga contient 100% de substances addictives". J'adore ! ????

C'est donc avec cette note humoristique que je découvre le travail de Daishirô Kawakami, jeune auteur officiant dans le seinen tranche de vie depuis le milieu des années 2010. Cigarette and Cherry, toujours en cours au Japon avec 8 tomes, est sa série la plus longue.

Celle-ci se déroule dans l'univers estudiantin. On y fait dès les premières pages la rencontre d'un jeune garçon qui découvre la fac après avoir passé 3 ans dans un lycée de garçons. Il est persuadé qu'il va vite se trouver une copine et lorsqu'il croise une belle brune en train de fumer, c'est le coup de foudre. Manque de bol pour lui, ce n'est absolument pas réciproque, et celle-ci plus âgée que lui, va s'amuser à le faire ramer.

Le concept du titre est assez simple. Dans des chapitres plutôt courts d'une dizaine de pages, on suit notre jeune kohai (élève plus jeune) tenter de draguer sa sempai (élève plus âgée) et se prendre râteau sur râteau. Petite originalité du titre, sauf erreur de ma part, à aucun moment on ne dit le nom des personnages. Et celui-ci est plutôt basé sur un comique de répétition, celui où l'héroïne envoie balader, avec froideur et répartie bien sentie, son amoureux transi. Le tout, entrecoupé, de scènes bonus sur une page en fin de chapitre toujours très drôles, elles aussi.

Je pense que c'est un concept auquel on adhère ou pas. Pour ma part, il m'a bien amusée même si je le trouve un peu vain pour le moment. C'est très amusant de voir le héros se faire remballer, surtout qu'il a une vision un brin archaïque, selon moi, d'une relation amoureuse et de tout ce qu'il y a autour. Alors ça fait du bien de voir l'héroïne lui inculquer un brin de féminisme par ses répliques bien senties.

Le défaut, c'est que cela fait un peu répétitif, même si le concept évolue peu à peu pour ne pas rester juste sur des rencontres mais introduire également quelques éléments de leur vie en dehors, notamment le petit boulot de l'héroïne. Cependant, on reste sur du pur tranche de vie anecdotique.

L'autre défaut qui est dû également au concept, je pense, c'est que les personnages ne sont pas beaucoup étoffés. Le garçon est totalement transparent. C'est l'image bateau du puceau gentil garçon mais de manière vraiment exagérée pour nous faire rire. Ça fonctionne, on s'amuse, mais dans le même temps on ne s'y attache pas. La fille, elle, est plus intéressante du fait de son allure mature et de son sens de la répartie affutée. Pour autant, quand on creuse un peu, elle fait vide, elle aussi. On ne sait rien sur elle. Peut-être que l'autrice en viendra à les développer mais ce n'est pas le cas pour le moment et ça manque.

Du coup, tout repose sur leurs échanges plus ou moins savoureux et cette tentative d'instauration d'une romance en devenir. C'est un peu une sorte de guide du puceau qui veut draguer une fille plus âgée à la fac. Pour ma part, ça m'a amusée d'un côté et de l'autre le fait de ne pas élargir le récit pour montrer autre chose comme la vie à la fac m'a manqué.

J'ai un peu le même souci au niveau des dessins. L'auteur s'amuse à jouer avec les extrêmes. Il y a l'héroïne qui fait figure un peu de vamp, avec ce côté hyper classique, charismatique, limite fantastique, comme si elle sortait d'un rêve du héros. Elle est juste magnifique. Et de l'autre, le héros, lui, fait beaucoup plus laisser aller. Il est dessiné de manière beaucoup plus légère et humoristique, ce qui m'a amusée et sortie de l'histoire en même temps parfois. De plus, les décors sont peu présents ou peu marquants. Du coup, je ne peux pas dire, en dehors des couvertures que je trouve superbes, que j'ai vraiment apprécié le trait ou les compositions de Daishirô Kawakami. J'ai trouvé l'ensemble assez plat et banal.

En bref

Je ressors de ce premier tome un brin mitigée. Le concept a les défauts de ses qualités. Il m'a amusée, mais en même temps en s'enfermant là-dedans, il m'a manqué quelque chose. J'ai eu un sentiment de trop peu sur plein de choses. Et pourtant, j'ai envie de voir comment cela va évoluer, quelles seront les prochaines répliques sanglantes de l'héroïne, si ils vont finir ensemble et comment. Donc malgré ses défauts, ce titre a quand même su titiller ma curiosité et m'accrocher.

7
Positif

De superbes couvertures

Beaucoup d'humour

Des répliques féministes bien senties

Une très belles héroïnes

Un concept original

Negatif

Un tranche de vie anecdotique

Un concept particulier

Un héros transparent

Des dessins un peu plats

Un décor étudiant pas assez exploité

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (388)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Cigarette & Cherry
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)