8

Critique de Captain America - Steve Rogers #1

par Le Doc le jeu. 24 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
Heil Hydra !

Sorti aux U.S.A à l'été 2016 (et annoncé et publié en France dans un joli n'importe quoi éditorial par Panini), le #1 de la série Captain America : Steve Rogers par Nick Spencer et Jesus Saiz (précision dans le titre car le scénariste animait déjà depuis quelques mois le titre Captain America : Sam Wilson) se déroule juste après la saga Standoff : L'Affrontement, dans laquelle Steve Rogers avait retrouvé sa jeunesse et sa force grâce au cube cosmique appelé Kobik. Il décide alors de reprendre du service...mais sans que ses coéquipiers en soient conscients, la transformation de Cap est accompagnée de secrets révélés au fur et à mesure par des flashbacks revenant sur la jeunesse du héros...

Si Nick Spencer n'a pas su tenir sur la durée (et je garde une préférence pour la série de Sam Wilson), ce premier épisode reste une réussite : c'est dense, bien écrit, les scènes du passé sont intrigantes, la caractérisation est excellente (avec de beaux et bons moments comme la discussion entre Cap et Sharon Carter, le face-à-face avec Maria Hill, le portrait du jeune homme perdu qui fait exploser le train) et la progression dramatique est implacable.

Le final de ce premier chapitre fut controversé (et dire que ça ne faisait que commencer), avec des réactions stupides de lecteurs, mais pour ma part c'était un plaisir de lire une série qui n'avait pas peur d'emmener ses personnages dans des directions surprenantes. Ce qui arrive à ce pauvre Jack Flag n'a rien perdu de son impact à la relecture (c'est vraiment très bien orchestré) et la dernière page est excellente (même si la surprise n'était plus là par contre puisque je n'avais pas échappé au "divulgâchage"). 

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (645)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (1)
  • Dc FBS
    Membre

    tu me donnes envie