7

Critique de City Hunter Rebirth #6

par Tampopo24 le dim. 27 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
Quand le passé et la famille vous rattrapent

Je suis parfois assez critique envers la série depuis ses débuts, mais je dois reconnaitre que peu à peu certains défauts sont corrigés et que ça devient de plus en plus une bonne lecture.

Les auteurs continuent à s'éloigner du cadre d'origine tout en en prenant certains éléments clés et cela donne un joli résultat. Dans ce tome, on suit ainsi en parallèle l'affaire où Ryo, enfin surtout Kaori, protège la soeur de cette dernière sans qu'elle le sache, et une histoire de vengeance autour de J.J. Les deux s'emboitant merveilleusement bien et mettant en lumière aussi bien la superbe relation de confiance, voire plus, entre Kaori et Ryo, et celle qui est en train de se nouer de sempai à kohai entre Ryo et J.J.

Cela donne une lecture pleine d'humour et de rebondissement, l'auteur continuant à reprendre les codes de la série, telles que les incartades de Ryo avec les femmes ou les scènes d'échange de balles et de course poursuite en voiture. J'aime beaucoup. J'ai à la fois l'impression de me retrouver dans City Hunter et de découvrir de nouveaux épisodes.

Cependant, il y a toujours quelques petits ratés. Ainsi, certains dessins sont légèrement ratés au niveau des proportions, je pense à la course poursuite de J.J. où les rapports corps/véhicules ne vont pas. L'attitude bien lourde de Ryo, qui passait dans les années 80-90, a plus de mal à passer inaperçue de nos jours et fait vraiment harceleur de bas étage. Si des défenseurs(-seuses) du phénomène #MeToo passaient par là, il prendrait cher. De plus, on sent bien que ce n'est pas du Hojo. Je ne sais pas comment l'expliquer mais émotionnellement, on n'est pas autant impliqué.

Toutefois, j'ai passé un très bon moment. J'ai beaucoup aimé la dynamique entre Kaori et sa soeur, qui en révèle en fait beaucoup sur notre héroïne et sur Ryo, même s'il essaie de rester dans l'ombre. Je me suis amusée des nouveaux trouble-fêtes venant du passé de J.J., dont l'un ressemble à s'y méprendre à l'associé d'Edgard dans Edgard le détective cambrioleur. C'est très classique mais bien écrit.

En bref

Ainsi Sokura Nishiki continue à prouver que c'est dans les vieux qu'on fait la meilleure soupe. Sa reprise de City Hunter, même si elle ne vaut pas l'original et en est même bien loin, offre tout de même un très bon divertissement !

7
Positif

Une bonne utilisation des codes et du cadre de City Hunter, la série d'origine

De l'humour, des sentiments, de l'action et des rebondissements

Ryo qui se dévoile

De belles interactions : Ryo/JJ et Kaori/Sa soeur

Un mélange d'ancien et de nouveau appréciable

Negatif

Classique et déjà vu

Des dessins avec des défauts de proportion parfois

Le côté "séducteur" de Ryo qui fait un peu lourd et déplacé de nos jours

Un certain manque d'émotion par rapport à l'original, un manque de puissance

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (388)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de City Hunter Rebirth
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)