8

Critique de The Quintessential Quintuplets #4

par Auray le dim. 27 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
Une ambiance de classe de neige

Ce qui est appréciable avec ce tome quatre, c'est qu'il commence un nouveau chapitre sur la fameuse classe nature qui débute réellement ici. Ah, la rudesse de l'hiver, des camarades étudiant(e)s, ses légendes, ça rappelle de bons souvenirs à ceux qui ont eu la chance de partir dans leur enfance en classe de neige. Sauf qu'ici, Fûtarô va dormir seul avec les quintuplets ! La chance ?

Mais, rien de bien méchant, on s'amuse juste à découvrir les têtes différentes de ceux qui dorment profondément. On commence à voir que les filles craquent toutes un peu toutes pour le jeune homme. Est-ce le fait que c'est le seul garçon à proximité ?

Justement, un autre personnage masculin va faire son apparition et change du coup la donne pour l'une d'entre elles. Ouf ! Le scénario de Negi Haruba ne tourne pas en rond ! Ce qui permettra des rapprochements encore plus minces avec l'aînée, la tendre Ichika Nakano. On se prend rapidement au jeu, et on se demande ce que donnerait ce petit couple mature.

Pourtant, lors de la fameuse ellipse encore présente en fin de tome où l'on assiste au mariage entre le garçon et l'une des jumelles, on se demande si c'est bien cette jeune femme... ou plutôt celle qui se mêle de tout comme Nino, ou peut-être, que c'est la plus timide, Miku. Timide ? Celle-ci va peut-être changer d'attitude... je vous laisse le soin de juger par vous-même.

Un tome très agréable, fluide, et amusant, sur les amours de jeunesse en classe de neige sur une version plus personnalisée. Negi Haruba réussit à trouver son rythme de croisière, et ce n'est pas pour nous déplaire. Par ailleurs, on avance doucement dans cette histoire d'amour, mais on verra que pour un autre couple, il s'agira d'une confirmation de leurs sentiments. En bref, il s'agit ici d'histoires tendres et très animées, plutôt bien faites !

En bref

«Tu ne veux vraiment pas danser, demain soir ?»

8
Positif

On est entraîné par le rythme et les nouvelles idées de Negi Haruba

Fûtarô ne joue pas au professeur dans ce tome

Les quintuplets mènent toujours la danse de la confusion

Un autre personnage masculin arrive et un couple se forme

Negatif

Un genre bien définie à la Love Hina, soit la comédie romantique

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (397)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de The Quintessential Quintuplets
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)