8

Critique de Sgt. Fury And His Howling Commandos #13

par Le Doc le dim. 4 oct. 2020 Staff

Rédiger une critique
Cap, Bucky et les Hurleurs !

D'après Stan Lee, la création de la série Sgt Fury and his Howling Commandos serait venue d'un pari avec son éditeur Martin Goodman. Marvel était en plein boom, avec plusieurs succès à la clé (à part le premier comic-book de Hulk vite arrêté), et pour Stan the Man le duo qu'il formait avec Jack Kirby pouvait tout vendre, même une BD de guerre avec un titre à rallonge. Et il avait raison. Même s'il est toujours difficile de savoir qui faisait quoi dans la collaboration Lee/Kirby, John Severin a un jour raconté que Kirby lui avait proposé un projet (non concrétisé) de comic-strip dans les années 50, sur les exploits d'une unité de G.I. excentriques commandés par un sergent dur-à-cuire mâchonneur de cigares. Le King avait donc Nick Fury en tête depuis longtemps et avec les excellents dialogues de Stan Lee, le futur directeur du S.H.I.E.L.D. était né.

Jack Kirby a dessiné les 7 premiers épisodes de Sgt Fury and his Howling Commandos avant de quitter la série à cause de son emploi du temps surchargé et de laisser la place à Dick Ayers qui est devenu le dessinateur emblématique des Hurleurs. Kirby est de tout de même revenu dessiner le #13 à l'occasion de la première rencontre entre Nick Fury et une autre des ses célèbres co-créations, Captain America.

Une rencontre qui se fait progressivement et assez savoureusement. Nick Fury a son premier aperçu de Cap et Bucky par l'intermédiaire d'un billet d'informations au cinéma, lors d'une soirée avec sa petite amie Pamela Hawley. Le sergent bougon n'a dans un premier temps pas une haute opinion de Cap, qu'il prend pour un bouffon costumé à la recherche des honneurs. Cette nuit se termine dans un pub où une bagarre est déclenchée quand Nick prend la défense d'un soldat malmené par une brute. Ce dont Fury ne se doute pas, c'est que  ce "bleu" est un certain Steve Rogers qui en profite pour observer les Hurleurs en action.

Après ce début énergique, l'action suit parallèlement la mission de Cap et Bucky, envoyés découvrir et déjouer le nouveau plan des nazis pour envahir l'Angleterre, et une journée d'entraînement des Hurleurs avant que les deux équipes se rejoignent dans l'excellent dernier acte bourré d'action et de rebondissements. Du comic-book de guerre et d'aventure rythmé, divertissant, avec des répliques jubilatoires. Et bien entendu, ce bon vieux Nick Fury va revoir son avis sur Captain America en combattant à ses côtés ! 



En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (792)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Laissez un commentaire
Commentaires (0)