5

Critique de The Devil of the Gods #2

par Tampopo24 le jeu. 22 oct. 2020 Staff

Rédiger une critique
Ouverture de la porte aux sacrifices

Après un tome 1 que j'avais trouvé fort réjouissant dans le genre thriller fantastique glauque, malheureusement le deuxième ne renouvelle pas cet exploit.

J'ai d'abord eu un vrai souci du côté des dessins que je n'avais pas noté avant. Dans l'ensemble, j'ai trouvé que tous les personnages "jeunes" avec un visage bien trop lisse, dû notamment à la rondeur des traits du visage et à un trait noir l'entourant bien trop épais. Cela donnait l'impression de lire une de ces BD qui se dit d'inspiration manga... Très peu pour moi. J'ai également été agacée par ces décors numériques omniprésents sur lesquels on ressent vraiment l'incrustation postérieure des personnages. Ça a eu le don de me sortir de l'histoire. C'est vraiment dommage parce que l'ambiance horrifique, elle, est encore super bien rendu avec un ton majoritaire lugubre et dérangeant où le dessin des hommes et femmes possédés fait vraiment frissonner, de même que celui des nouvelles créatures démoniaques rencontrées.

J'ai eu le même sentiment mitigé à la lecture de l'histoire. L'intrigue principale n'avance presque pas en dehors de quelques pages disant que des démons haut placés se sont échappés et s'en prennent comme par hasard à des villes japonaises. Le hasard fait bien les choses... Le reste du volume, lui, est consacré à une intervention miraculeuse et non prévue de Renji, qui tombe sur une fille habitant dans un immeuble où il y a eu pas mal de suicides. Je ne sais pas si c'est moi qui fabule, mais il me semble qu'il y a eu des histoires similaires dans les faits divers japonais, dont s'inspirerait peut-être l'auteur. En tout cas, cela donne des chapitres saisissants où aux côtés des héros on doit affronter la folie qui s'est emparée de l'immeuble, version les zombis vous attaquent. Pour les fans du genre, ce doit être génial. Pour moi, qui n'en raffole pas, en plus d'être très classique, ça ne casse pas trois pattes à un canard et ça n'apporte pas grand-chose à l'intrigue générale. On voit juste Renji en action aux côtés d'un policier qu'il a converti à sa cause sur l'instant.

Pour le moment, le rythme finalement assez lent du début de cette série, qui ne compte également que 2 tomes au Japon, m'empêche de pleinement apprécier. J'ai besoin d'avoir un réel horizon d'attente et ici c'est plus la petite histoire qui l'emporte sur la grande, ce qui me dérange. Avec ces promesses d'exorcisme dans le premier tome, je m'attendais à une histoire qui prendrait plus d'ampleur et impliquerait plus les institutions religieuses. Des indices sont là pour nous dire que ce sera peut-être le cas plus tard, mais en attendant, je ronge mon frein.

En bref

Pas mauvais en soi, mais plutôt anecdotique pour le moment...

5
Positif

Une ambiance sombre, dérangeant et malaisante réussie

Des créatures et des personnes possédées qui font vraiment peur

Un héros qui passe à l'action et trouve un nouvel allié

Des promesses d'implications des institutions religieuses secrètes pour la suite

Negatif

Très classique

Histoire anecdotique

Peu de développement, d'avancée de l'intrigue générale

Un dessin trop lisse et une mauvaise gestion de l'utilisation du numérique

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (425)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de The Devil of the Gods
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Boutique en ligne
7,60€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)