7

Critique de Don't Fake Your Smile #4

par Tampopo24 le mar. 27 oct. 2020 Staff

Rédiger une critique
Enlever son masque ou le garder ?

Décidément cette série est peut-être la plus aboutie de l'autrice, celle la plus inspirée en matière de messages à transmettre. C'est fou une telle évolution quand on se rappelle ses premières séries.

Pourtant ce tome n'est pas mon préféré de la saga, loin de là. Il a su me mettre mal à l'aise plus d'une fois et me déranger même avec l'orientation qu'il prend. Alors que je voyais une série centrée sur Niji, ce qui lui était arrivé et sa reconstruction, j'ai eu l'impression qu'on basculait de plus en plus, ici, sur un récit concernant Hiyori et son coming-out. Qu'on ne me fasse pas mentir, j'aime beaucoup le personnage, je le trouve extrêmement beau et touchant et j'aime la relation de confident qu'il a auprès de Niji et Gaku, ainsi que le masque qu'il se sent obligé de porter. Mais l'orientation que prend son histoire depuis l'implication de leur prof me dérange vraiment...

J'ai ressenti un puissant sentiment de malaise autour de ce dernier. Ah, ça l'autrice le met parfaitement en scène. Elle l'a introduit comme potentiel agresseur de Niji. Elle poursuit en le rendant extrêmement glauque et inquiétant, tel un vautour qui tourne autour de ses proies avant de frapper. Et là, il a planté ses serres dans Hiyori, le plus faible de la bande. Il m'inquiète énormément. Et en même temps, j'ai beaucoup aimé qu'il pousse notre jeune lycéen à agir de la sorte à la fin du tome. C'est très ambivalent. J'espère vraiment que l'autrice nous prépare quelque chose de sensationnel autour de lui pour casser cette image dérangeante qu'il porte, parce que s'il est juste question de repentir, ça ne passera pas...

A l'inverse, je trouve la trajectoire de Gaku de plus en plus chouette. Ce garçon, ado on ne peut plus banal, qui ne pensait qu'à lui, comme bien des garçons de son âge, est en train de changer. Il tient de plus en plus compte de ce qui est arrivé à Niji pour mieux se comporter avec elle et ne plus être le petit macho qu'il était. La scène lors du changement d'uniforme est très parlante et encore plus celle où il la défend face à ceux qui l'accusaient d'avoir bien cherché son agresseur. Ce furent de très beaux moments, vraiment forts, où des paroles importantes ont été tenues. Elles montrent combien il a changé et cela explique aussi les sentiments qui naissent en Niji. Il y a vraiment, là, la promesse d'un très joli couple même s'il aura encore bien des difficultés et traumas à surmonter.

En bref

Dans ce nouveau tome, Aoki Kotomi joue encore à merveille avec la dramaturgie de la double histoire qu'il a mis en place, celle d'une femme agressée qui doit se reconstruire d'un côté, et celle d'un homme qui vit derrière un masque, ne pouvant faire son coming out, de l'autre. Je n'adhère pas forcément à tous les ressorts scénaristiques mais l'autrice a le mérite de me remuer et de me faire réfléchir, la preuve que c'est un excellent titre.

7
Positif

La mise en scène parfaitement maîtrisée

Le focus sur Hiyori et la thématique du coming out

L'évolution de Gaku

Les discours sur les femmes agressées mais non responsables

Negatif

Le côté vraiment dérangeant et malsain de Kiryu (le prof)

Des dessins en-deçà de la qualité générale du scénario

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (425)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Don't Fake Your Smile
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)