7

Critique de Jormungand #4

par Niwo le mar. 17 nov. 2020 Staff

Rédiger une critique
Un, deux, trois K.O...

Ce qui est assez dingue avec Jormungand, c’est qu’à mesure que je lis les tomes, j’apprécie de plus en plus l’univers, bien que celui-ci devienne complexe. L’auteur fait des choix que je ne partage pas forcément et pourtant ça ne m’empêche pas de plonger une fois de plus totalement dans cette série.

C’est assez dingue quand on y pense car je fais partie de la team « Je ne supporte pas de ne pas comprendre les choix de l’auteur » et pourtant cette fois-ci je n’y attache pas grande importance. L’univers de Jormungand est quelque peu fouilli, l’auteur nous envoie des informations en boucle et on passe rapidement d’un dilemme à un autre.

Comme je l’ai stipulé, j’apprécie énormément lire ce titre, je trouve juste que parfois on passe trop vite à autre chose sans qu’il n’y ait eu un réel impact sur le déroulement de l’histoire. On en apprend par-ci, par-là mais je pense qu’on va devoir attendre encore quelques tomes avant de comprendre où l’auteur veut en venir. Notre ultime question reste toujours en suspens : Quel est le but de Jormungand ? Quelle va en être la finalité ?

Pour l’instant, les qualités scénaristiques et de mises en avant des personnages de Keitarô Takahashi suffisent largement à combler tout ceci mais j’espère qu’on aura droit à une fin décente car cette série a réellement du potentiel.

Revenons à ce tome. Je vous avais dit dans ma chronique du tome précédent que je pensais et espérais que l’agent de la CIA serait le principal opposant de Koko. Et pourtant très vite dans ce tome on se rend compte qu’il se range de son côté contre un ennemi de taille qu’on devrait revoir par la suite. Je trouve qu’il a retourné sa veste un peu vite pour quelqu’un qui était si motivé à la faire tomber… Après, il se peut que dans l’ombre il agisse contre elle, ce qui serait vraiment essentiel pour crédibiliser ce personnage…

Fort heureusement, une nouvelle vendeuse d’armes entre en course et s’oppose à Koko en tentant d’empiéter sur son territoire. Mais si vous avez lu les précédents tomes, vous devez vous douter qu’il faut être sacrément culotté pour s’en faire une ennemie, puis qu’elle finit toujours par obtenir ce qu’elle veut. Bien que leur lutte fut de courte durée, elle a rattrapé le niveau du tome, qui aurait pu être franchement barbant si on s’était contentés de la défaite de Monsieur CIA… Jormungand s’en sort donc très bien, une fois de plus !

En bref

Malgré quelques défauts, ce tome 4 de Jormungand confirme la qualité de la série et son contenu qui reste stable au fil des tomes. Les nouveaux personnages qui entrent en scène ont tous leur passif et leur personnalité et n'ont rien à envier aux personnages principaux.

7
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (331)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Jormungand
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)