8

Critique de MAO #3

par Auray le mar. 24 nov. 2020 Staff

Rédiger une critique
La magie ancestrale de Rumiko Takahashi

La série Mao continue sur le rythme de la fameuse mangaka Rumiko Takahashi. On peut lui reprocher de reprendre un peu les mêmes recettes, mais vous voyez, c'est un peu comme la fameuse recette de gâteau au chocolat transmis par mon arrière-grand-père qui avait son propre restaurant dans le Tonnerrois... son arrière-petit-fils en redemande à chaque anniversaire ! Pourquoi changer quand tout fonctionne comme sur des roulettes ?

C'est un volume dans la lignée du second, on continue à explorer l'enfance de Nanoka, ou plus exactement, l'accident de voiture qui lui a coûté ses deux parents. Plus incroyable encore, le tout serait lié au démon Byoki. De ce côté, il y a de quoi faire, puisque son lien avec Mao est également révélé. Mais qui est vraiment le monstre dans ce scénario, Mao ou Byoki ? Et dans le présent, c'est le grand-père de Nanoka ou la femme de ménage aux yeux globuleux ?

Sinon, en vivant depuis plusieurs siècles, Mao est du coup un livre à lui tout seul. Mme Takashi l'exploite bien en lui donnant un disciple et un maître. Ce dernier est décédé, le deuxième va pas tarder à l'être, par conséquent, on ne s'ennuie pas une minute, avec certainement, l'apparition à la toute fin, du plus grand de ses adversaires !

J'ai trouvé ce tome bien plus prenant que les deux autres maintenant que les bases sont posées. Et, ce n'est pas la dernière histoire qui va me contredire, elle paraît d'ores et déjà passionnante, avec encore de nouveaux personnages très bien trouvés graphiquement, encore une fois. Mao ne s'épuise pas, et ceux, malgré les combats et les trames différentes, et ça, c'est l'exploit et la magie ancestrale de Rumiko Takashi.

En bref

«Tu nous as tous mis dans un sacré pétrin...»

8
Positif

Les différentes histoires se suivent et nous passionnent tout autant

Toujours un graphisme très personnel et reconnaissable entre tous

Le passé de Mao lui ressurgit en pleine face

Nanoka subit les conséquences de cette histoire

Le désign des personnages qui fonctionne du premier coup

Negatif

Le Jugondo peut sembler obscure pour les Occidentaux

Mao subit parfois plus qu'il n'agit

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (424)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de MAO
8
MAO T.2

MAO T.2 Staff

Lire la critique de MAO T.2

8
MAO T.1

MAO T.1 Staff

Lire la critique de MAO T.1

Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)