7

Critique de Le mangeur d'espoir

par ginevra le jeu. 3 déc. 2020 Staff

Rédiger une critique
Une créature monstrueuse et effrayante.

Karim Friha étant coutumier des trilogies, je gage que cet album marqué en 4e de couverture "Montmartre après minuit" aura des suites aux créatures aussi monstrueuses que celle de ce premier tome.

Monstrueuse créature, en effet, que ce mangeur d'espoir qui "squatte" les cerveaux de gens en dépression en modifiant leurs souvenirs agréables pour en faire des cauchemars enfonçant encore un peu plus le malade dans le gouffre. Rachel va devoir le combattre dans l'esprit même de sa mère, qui ne se remet pas de la mort de son mari. Si son ami Sohan ne l'y avait pas poussé, jamais elle n'aurait accepté de rencontrer Adrian Stern, mais bien lui en a pris de suivre ce conseil.

D'accord, la plupart d'entre nous ont en tête des livres, BDs ou films où le héros ou l'héroïne va combattre un spectre monstrueux directement dans le cerveau de la victime, où un personnage perd ses souvenirs ou les donne, où une pensée heureuse devient un cauchemar… Mais l'utilisation qu'en fait Karim Friha est très intéressante sinon intrigante par moments. Ses graphisme doux et lumineux éclairent et assombrissent tour à tour l'histoire.

Un bon tome fantastique apparemment plus pensé pour un public adolescent mais qui devrait séduire de nombreux amateurs de tous les âges.

Si on en croit la fin, un 2e tome consacré à un démon argenté devrait bientôt suivre.

En bref

Début d'une série fantastique ou one-shot, cet album devrait séduire les amateurs de fantastique de tous les âges.

7
Positif

Scénario bien conçu

Graphismes agréables

Negatif

idée de base très (trop) exploitée

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1864)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
18,50€
Boutique en ligne
18,50€
Boutique en ligne
18,50€
Boutique en ligne
18,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)