8

Critique de Aozora Yell #1

par Niwo le ven. 15 janv. 2021 Staff

Rédiger une critique
Nous atteindrons notre rêve !

Pour 2021, Panini nous promet des rééditions de certaines de leurs séries arrêtées. C’est notamment le cas de « Aozora Yell », un titre qui a attisé ma curiosité. Initialement arrêté au bout de 5 tomes, nous devrions avoir enfin la collection complète en 19 tomes. Il semblerait qu’on aura un tome tous les deux mois.

Aozora Yell nous raconte l’histoire de Tsubasa Ono, une jeune fille timide qui a un grand rêve : faire partie de la fanfare du lycée Shirato. N’ayant aucune expérience, elle ne se sentira pas légitime à intégrer le club d’instruments. C’est sa rencontre avec Daisuke Yamada, un joueur de baseball de son lycée, qu’elle va parvenir à trouver la force de s’y inscrire. Ils vont mutuellement s’apporter soutien et stabilité, et leur but leur paraîtra moins grand.

Cette relation entre les deux est l’une des plus justes qu’il m’ait été donnée de lire. Une relation timide et douce, qui leur permet d’avancer au quotidien. Tsubasa puise son courage dans le sourire de Daisuke. Quant à lui, il tient aux entraînements grâce aux bruits de trompette de Tsubasa. Ce qui va être intéressant, c’est qu’au fur et à mesure on se rend compte que chacun a ses problèmes : Ceux qui paraissent les plus enjoués sont souvent les plus torturés.

C’est notamment le cas de Daisuke, toujours souriant qui subit beaucoup la pression de son équipe de baseball. Dans ce tome, il y aura donc de nombreuses remises en question des personnages, qui vont être de moins en moins égocentriques et se rendent compte que les gens autour d’eux font énormément d’efforts et que tout n’est pas inné. C’est une des choses qui en font un tome d’introduction très juste et complet, contrairement à beaucoup de titres du genre.

Je pense qu’il y aura de la romance par la suite mais que le scénario en tant que tel restera entraînant. On a envie de suivre l’évolution de Tsubasa, savoir si elle parviendra à atteindre son rêve. C’est une jeune fille très touchante et motivée, qu’on prendra facilement pour exemple. Son histoire d’amour ne sera certainement pas banale et partira d’un rêve « commun », un soutien mutuel qui se transformera petit à petit en sentiments.

On comprend pourquoi la série a pu atteindre les 19 tomes et j’ai hâte de savoir comment Kazune Kawahara va nous transporter dans la vie de ses personnages.

En bref

Pour un tome d'introduction, Aozora Yell démarre parfaitement bien avec des personnages du quotidien auxquels on peut s'identifier. On s'y attache très vite et espère qu'ils atteindront leurs rêves. La série s'annonce douce, fluide et immerse : Tout ce qu'il faut pour faire un bon Shôjo.

8
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (365)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Aozora Yell
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)