8

Critique de Azizam

par ginevra le mer. 20 janv. 2021 Staff

Rédiger une critique
Un héritage compliqué...

Quand un veuf et ses 3 enfants découvrent que leur épouse et mère décédée leur a léguée un verger couvert d'orangers, de pommiers et d'un noyer. La loi islamique la défavorisant par rapport à ses frères, Shirin hérite d'une petite parcelle mais c'est celle qui porte le vénérable noyer… Tandis que ses frères Reza et Mohammad héritent de la majorité des 3 hectares. Mais ils convoitent le noyer et l'héritage, qu'ils ne devront récupérer qu'à la mort de leur père, va profondément diviser la famille.

Que le lecteur adulte qui n'a pas connu au moins un récit d'héritage qui a tourné au cauchemar se dépêche de lire cet album hilarant. J'ai connu des récits fous de services de table en porcelaine ou d'argenterie divisés par petits lots parce que personne ne veut céder 3 assiettes ou 3 fourchettes à un frère ou une sœur ou des cousins… et aussi des récits de photos arrachées de leurs cadres (eux seuls ayant de la valeur) et piétinées par des gens irrespectueux de la personne décédée. Hélas, plus triste encore et plus bête, des frères et sœurs qui ne se parlent plus que par avocats interposés quand l'héritage est important. Et pour terminer ce portrait navrant des héritages maudits, ces maisons anciennes qui deviennent peu à peu des ruines parce que personne ne veut payer l'entretien, ni vendre le bien en question.

Comme les lecteurs de cet avis l'ont compris, j'ai beaucoup aimé cet album qui raconte tous les héritages maudits à travers le monde même si, ici, la loi islamique désavantage la fille face à ses frères en lui octroyant seulement un arbre sur les 3 hectares de verger.

Le récit vif et crédible de Gelsomino qui a donné une personnalité forte à ses divers personnages est un vrai régal. On se prend vite de pitié pour le pauvre Amir qui tente de faire face aux 3 fauves déchainés que sont ses enfants… qui, en plus, ne l'aident pas financièrement pour payer les obsèques et le notaire! Shirin s'humanise au fur et à mesure du déroulement de l'album et la fin apporte un peu d'optimisme.

Les dessins de Valeria Guffanti sont superbes d'humour et de tendresse en même temps. Même si les frères apparaissent odieux, elle ne les a pas pour autant transformés en caricatures. Sa colorisation est délicate. Le noyer est splendide.

Un excellent album à distribuer à tous ceux qui se déchirent pour des successions, mais je crains que la plupart ne comprennent pas le message sous-jacent.

En bref

Un récit plein d'humour dans le récit de Gelsomino et dans les dessins de Valeria Gruffanti autour d'un héritage qui se passe mal. À mettre dans toutes les salles d'attente des notaires!

8
Positif

histoire crédible (hélas!)

dessins plein de verve

humour à la foi tendre et féroce

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1932)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)