7

Critique de Les espionnes racontent

par ginevra le jeu. 28 janv. 2021 Staff

Rédiger une critique
Les anti James Bond girls!

Les romans ou films d'espionnage présentent plus souvent des hommes que des femmes. Il est vrai que le travail de l'ombre parfois fastidieux et surtout très long ne convient pas vraiment à la flamboyance du cinéma. Le travail minutieux et les contacts compliqués avec un monde voué au secret ont servi à une série animée documentaire diffusée sur la chaîne ARTE basée sur le livre de Chloé Aeberhardt et réalisée en animation par Aurélie Pollet.

6 récits d'ex-espionnes y sont présentés : Geneviève de la DST (France), Martha de la DIA (USA), Jonna de la CIA (USA), Gabriele de la STASI (RDA), Ludmila du KGB (URSS) et Yola du MOSSAD (Israël).

Chloé Aeberhardt évoque simplement les échanges qu'elle a eus avec ces femmes de l'ombre. Certaines ont été plus des "rates de bibliothèque" en étudiant des documents et d'autres ont participé à des opérations de terrain parfois très longues. Les graphismes d'Aurélie Pollet sont la reprise de la série animée mais plaisants à voir.

De quoi dépoussiérer l'image des espionnes!

En bref

Un album issu de la série animée documentaire d'ARTE qui dépoussière l'image d'Épinal des espionnes femmes fatales et séductrices dans les films.

7
Positif

témoignages intéressants

graphismes sobres

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1932)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)