6

Critique de Roku

par Blackiruah le sam. 6 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
She-NinjaK

Valiant continue de développer l’univers de NinjaK par touche de petites mini-séries comme avec la série “the killers” précédemment.

Cet album s’intéresse donc à Roku, l’assassine aux cheveux rouges, anciennement amante de NinjaK devenue une machine à tuer. Cette dernière, qui est depuis indépendante, va accepter un contrat juteux pour récupérer une arme. Petit problème, cette arme n’est pas un vulgaire objet mais bien une jeune fille avec une capacité bien particulière… qui attise la convoitise de tous. L’héroïne va donc la protéger tout en se confrontant à sa propre morale pour savoir si elle ira au bout de son contrat ou non.

Roku fut un des personnages marquants du 1er run de ninjaK. C’est donc une bonne nouvelle pour ma part de la retrouver à travers cette mini-série. D’ailleurs, l’artiste Ramon Bachs exploite très bien les particularités capillaires du personnage, ça rend bien visuellement tout en restant dynamique. Simple et efficace sans toutefois être renversant.

Car Cullen Bunn nous livre un scénario très classique : une course poursuite assez banale où les révélations sont loin d’être surprenantes et le finish est déjà vu. J’ai même souvent eu l’impression qu’on aurait pu remplacer Roku par NinjaK que ça ne changerait absolument rien. C’est très conventionnel pour le genre, mais le récit passe vite et est bien rythmé : le minimum syndical en somme.

Au final, vite lu et on ne retient pas grand chose, si ce n’est un rappel du personnage et l’introduction d’un autre qui pourrait être plus important par la suite dans l’univers Valiant. La lecture fut anecdotique : Roku mériterait un run un peu plus complexe et ambitieux.

En bref

Cullen Bunn et Ramon Bachs se réunissent pour nous proposer une petite mini série facile à lire mais bien trop classique pour nous surprendre. Ca se lit très rapidement et l'œuvre introduit quelques éléments qui pourraient être réutilisés par la suite comme on en a l’habitude avec l’univers Valiant. Le récit reste très banal et exploite peu le passé de Roku, la rendant presque interchangeable. “Roku” est donc une mini-série à réserver aux aficionados de l’univers de Ninjak qui auront le plaisir de retrouver la tueuse aux longs cheveux.

6
Positif

Une lecture simple et efficace

Un plaisir de retrouver la charismatique Roku

Negatif

Récit banal

Encore un nouvel album qui introduit des éléments à un univers sans aller au bout de l’idée, il serait temps de retrouver NinjaK qui exploite complètement le tout

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (551)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)