8

Critique de Ira Dei #4

par vedge le mer. 10 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
Transfiguration

C’est une fin de cycle de bruit et de fulgurance que ce tome quatre. On y retrouve Tancrède, fait prisonnier pour sauver les deux femmes qui l’accompagnent, aux prises avec son ancien compagnon d’arme, qui l’a trahi, Guillaume de Hauteville.

Retenu dans une place forte assaillie par les byzantins, Guillaume essaie de faire ressurgir en lui l’ancien soldat sanguinaire, Robert le magnifique. La fin, en happy end, clôt de manière douce un tome tout de combats et de sang.

Le dessin est à l’avenant, entre traits durs de ces hommes forgés dans le feu des batailles et une mise en page qui se joue des cadres et des cases pour exploser dans un feu d’artifice d’éclats sanglants. Les couleurs elles-mêmes originales, explosent et imposent leurs propres codes étonnants.

Entre Dieu et diables, une série qui fuit les demi-teintes pour surprendre le lecteur.

En bref

L’épopée épique de soldats sans terre, qui vivent ou survivent dans le sang et le fracas des combats.

8
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2702)
Autres critiques de Ira Dei
7
Ira Dei T.3

Ira Dei T.3 Staff

Lire la critique de Ira Dei T.3

7
Ira Dei

Ira Dei Staff

Lire la critique de Ira Dei

Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)