3

Critique de Spider-Man / Deadpool #1

par ScoobyDam le ven. 12 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
Du déjà vu avec un surplus d’humour lourdingue

De base, je ne suis fan ni de Spider-man, ni de Deadpool mais je me suis laissé tenter pour ne pas mourir idiot… J’aurais bien pu survivre sans ça.
Après avoir été vaincus par le Maître Archétype, un androïde quelque peu colérique, Spider-man et Deadpool du futur sont forcés de faire équipe en remontant dans le temps. Liés au robot par des événements communs, ils décident de l’élever plutôt que le combattre.
Pour les lecteurs de Marvel, c’est du vu, revu et rerevu. C’est exactement ce qui me fait m’éloigner peu à peu de la maison des idées. A la même époque, à deux semaines d’intervalle, sortait Cosmic Ghost Rider écrit par Donny Cates qui reprenait exactement le même schéma mais avec des personnages plus charismatiques et une intrigue bien mieux menée.

Je me demande vraiment à quoi sert Deadpool dans ce récit à part avoir son nom sur la couverture pour faire vendre des albums. Il n’a absolument aucun intérêt si ce n’est d’ajouter des moment malaisants avec des blagues très lourdes et attendues qui n’apportent rien. Tout le monde n’a pas la plume et le talent de Gerry Duggan qui l’a très bien fait lors de son passage sur le mercenaire Disert. Ici, c’est complètement raté et le personnage n’est qu’un figurant agaçant.
Le passé du Maître Archétype est cependant lié à celui de Peter Parker mais cela n’est pas assez développé pour que ce soit intéressant ou émouvant pour le lecteur. Sans être un grand amateur des aventures du tisseur, en plus, je n’ai pas trouvé de réel intérêt à ces révélations.

Au dessin, on retrouve Matt Horak et Jim Towe. J’avais découvert Horak sur le run de Punisher écrit par Becky Cloonan et je n’avais pas accroché à son trait. Ici, j’ai été assez surpris d’apprécier son Deadpool et son Spider-man. Le problème vient donc essentiellement de ses visages que je trouve grossiers (dans le trait) et pas toujours cohérents dans les expressions. Cependant Jim Towe est une découverte pour moi et même une jolie découverte. Ses dessins sont plus fins et dynamiques que son collègue précédent et rendent l’histoire moins pénible à suivre.

Côté édition, on est sur du Panini Marvel classique avec des matériaux assez qualitatifs et un papier agréable à la lecture. Cependant, je ne comprends pas pourquoi on commence à l’épisode 2 du Maître Archétype. Quand j’ai vu ça, je me suis simplement dit qu’il manque un bout de l’histoire et je trouve ça assez dommage… Ou alors il aurait fallu expliquer pourquoi on commence un premier tome au second épisode d’un run.

En bref

Un récit vu et revu de voyage dans le temps. Deadpool est complètement inutile dans le récit à part pour apporter des tentatives d’humour lourdingue mal amené.

3
Positif

Jim Towe

Peut être sympa si vous adorez vraiment les protagonistes

Negatif

Les visages par Matt Horak

L’histoire vu et revu

Les blagues lourdingues et attendues

Un récit sans réel intérêt

ScoobyDam Suivre ScoobyDam Toutes ses critiques (85)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Spider-Man / Deadpool
Boutique en ligne
20,99€
Boutique en ligne
20,99€
Boutique en ligne
20,99€
Boutique en ligne
20,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)