8

Critique de Folklords #1

par Le Doc le ven. 12 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
À la recherche des Maîtres-Peuples...

La quête, c'est un peu un "passage obligé" des histoires de fantasy. C'est même devenu un cliché, selon la façon dont l'élément est employé dans certaines histoires. Pour sa nouvelle série Folklords, publiée aux Etats-Unis chez Boom! Studios, le scénariste Matt Kindt a voulu jouer sur cette notion. Dans son univers, la quête est menée par chaque adolescent, comme une épreuve avant la remise des diplômes. Mais cette année, les choses ne vont pas se passer comme prévu et les jeunes du village vont devoir accomplir une quête imposée par la Guilde des Bibliothécaires...

Mais Ansel n'a pas l'intention de suivre les ordres de la Guilde. Ansel est une anomalie, un personnage en apparence très "terre-à-terre" dans un environnement de fantasy, avec paysans, elfes et trolls. Ansel s'habille en costard, il a des visions d'un autre monde, qui ressemble étrangement au nôtre (dans une sorte de version inversée de schéma de récits classiques du même genre). Fasciné par ce qu'il voit, il expérimente, crée ses vêtements, "invente" un briquet, une montre, une radio. Pour lui, seuls les légendaires Maîtres-Peuples peuvent avoir les réponses à ses questions...et il compte bien les trouver malgré l'interdiction...

Folklords, c'est un mystère bien entretenu et qui est loin d'avoir grillé toutes ses cartouches vu le final du cinquième chapitre sur lequel se referme ce premier tome (une dernière page très intrigante qui donne envie d'en savoir plus). C'est une carte d'un univers qui se dessine au fur et à mesure des épreuves de ses héros. Il y a de la légèreté, de l'humour, des bonnes idées, des clins d'oeil à des contes bien connus et très bien intégrés à l'aventure. Il y aussi des aspects plus sombres, plus horrifiques. Les personnages sont assez attachants, bien développés et intéressants à suivre. 

La partie graphique est de qualité. La narration de Matt Smith (Lake of Fire) est claire, il sait jongler aisément entre les ambiances et ses designs sont excellents (les décors, les réactualisations de certaines figures, les monstres avec leur côté presque mignolesque par moments, les bibliothécaires). Et les couleurs de Chris O'Halloran participent pleinement à la très bonne impression d'ensemble de ce premier chapitre de la saga de Ansel et de ses compagnons...


En bref

Une galerie d'illustrations avec l'intégralité des couvertures des cinq premiers numéros est disponible en fin de volume.

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (792)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)