7

Critique de Burn The Witch #1

par Skeet le ven. 19 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
Oubliez tout ce que vous savez sur les dragons !

Avec sa couverture sobre et son sous-titre évocateur "don't judge a book by its cover" (ne jugez pas un livre sur sa couverture), Burn the witch est la nouvelle série de Tite Kubo, l'auteur de Bleach. Cette série était donc très attendue surtout depuis que les 3 OAV sont disponibles sur Crunchyroll.


 2018 Tite Kubo / SHUEISHA

Les dragons sont assez fréquents dans les mangas mais ici, l'auteur a décidé de revisiter ce mythe de manière assez originale il faut bien l'avouer ! On désigne par "dragons", des créatures pouvant se présenter sous des formes très variées. L'histoire se déroule à Londres mais aussi à Verso-Londres, située sur l'envers de la ville. Seuls les habitants de Verso-Londres sont capables de voir ces dragons. Nous suivons ainsi deux sorcières de la Wing Bind, une agence chargée de la préservation et du contrôle des dragons.

L'auteur nous présente petit à petit les spécificités de cet univers et notamment l'utilité des dragons. Inoffensifs pour l'homme à la base, il servent à peu près à tout : moyens de transport, antennes de diffusion, pots de fleur, ressources (minerais, combustible, viande...etc). Cependant, il existe une règle importante : les citoyens ordinaires n'ont pas le droit d'entrer en contact direct avec les dragons. En effet, un contact prolongé peut transformer peu à peu un dragon inoffensif en Dark Dragon et devenir très dangereux. Seuls les membres de la Wing Bind sont habilités à interagir avec eux. Mais un humain ordinaire va se retrouver embarqué dans cette aventure, ce qui va avoir des conséquences !

Burn the witch, c'est avant tout un univers singulier fourmillant d'idées originales. Tellement originales qu'on se dit que c'est peut-être un peu too much à certains moments ! Mais malgré cela, on se prend facilement au jeu et on découvre avec curiosité les codes qui régissent ce monde insoupçonné pour les habitants lambda de Londres. Londres et magie font irrémédiablement penser à Harry Potter et l'auteur ne s'en cache pas puisqu'on a même droit à la cabine téléphone typique qui donne accès à Verso-Londres. Mais la ressemblance s'arrête là puisqu'ici, nos sorcières ont un rôle bien particulier. L'idée de faire des dragons des êtres utiles à la société est intéressante en tout cas.


© 2018 Tite Kubo / SHUEISHA

Le duo de sorcières aux caractères opposés autant physiquement que mentalement fonctionne bien. Par contre, le personnage de Balgo est plus agaçant, avec sa manie de vouloir voir la culotte de Noel, une des deux sorcières. On se serait bien passé de cet humour bien lourd vu et revu dans les mangas... Malgré tout, il va devenir un personnage clé de l'histoire ! L'auteur nous présente également d'un coup quelques personnages supplémentaires d'une autre division des Wing Bind mais on ne sait pas si ceux-ci seront mis en avant plus tard.

On apprécie également tous les petits détails comme le journal qu'on peut faire basculer en mode Verso-Londres, l'appareil qui sert à mesurer la quantité de "Dragotoxine" présente dans le corps d'un humain ou encore le "Draconfinement" d'une zone ou un dark dragon a été détecté. Côté traduction et surtout adaptation, il y avait pas mal de boulot dans ce manga donc bravo à Glénat pour ça car c'est réussi.

Au final ce premier tome nous offre une histoire complète et peut donc se lire comme un one-shot. Cela n'a rien d'étonnant vu que cette série a été prépubliée en tant que tel au Japon en 2018. Mais la suite est publiée depuis l'année dernière donc c'est bien à une série que nous aurons droit et elle nous est présentée en fin de tome comme la saison 2. Il y a clairement un beau potentiel avec cet univers même si pour le moment tout n'a été qu'effleuré. En tout cas c'est pour le moment un honnête divertissement que nous offre Tite Kubo.

En bref

Ce premier tome de Burn the witch nous offre un bel aperçu du potentiel de l'univers imaginé par l'auteur. La multitude de petites trouvailles et de détails amusants offrent un moment de lecture divertissant. Le mythe des dragons est revisité de manière surprenante mais frise parfois le ridicule il faut bien l'avouer (mais cela a l'air assumé...) ! L'humour est très présent même si on regrette la banalité du personnage masculin obsédé par la culotte d'une des deux héroïnes...

7
Positif

Les dragons autrement

Plein de trouvailles originales concernant l'univers

Duo de sorcières qui fonctionne bien

Humour

Negatif

Personnage de Balgo en quête de culotte assez agaçant...

Narration un peu précipitée (one-shot à l'origine)

Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (659)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 2 0 Commenter !
Autres critiques de Burn The Witch
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)