6

Critique de Les lames d'Ashura

par damss le sam. 20 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
Une tragédie familiale sur fond de Mad Max oriental

On découvre un clan, celui des lames d’Ashura, composé uniquement de femmes, de guerrières, qui sillonnent les routes pour piller les trains de passages. A la tête de ce clan, Ashura, avec ses deux lieutenants prêtes à prendre la relève, Shota et Ikari, deux redoutables guerrières. Au milieu de ces femmes, un jeune homme, Osman, le seul qui a été accepté par le groupe. Il vit essentiellement pour sa danse, art dans lequel il excelle. Ashura s’apprête à faire un dernier coup, le plus important, celui qui mettra elle et son clan à l’abri du besoin…. Malgré une préparation minutieuse, des évènements inattendus apparaissent et les choses dérapent….

Cet album parle des liens forts qui unissent des amis, des frères d’armes, des frères, des sœurs… L’amour, la haine, l’adoration, l’envie, le désir, la jalousie, tous ces sentiments se mélangent dans cet album pour faire endurer à nos personnages des moments particulièrement difficiles. En parallèle à cela, à l’évolution des personnages et la gestion ou non-gestion de leurs émotions, nous avons un hymne à la danse et au bienfait de cet art et de ce qu’il peut transmettre ou apporter. Des moments de poésie magnifiquement retranscris dans cet l’album où la gestion du découpage, du rythme permet presque de sentir le temps se suspendre, évoluant en fonction des mouvements des danseurs….

Le scénario est plutôt bien écrit, bien pensé. L’évolution des personnages principaux sur plusieurs mois, voire années permet de les travailler, de les développer et de les faire grandir… Les chemins se croisent et se décroisent, chacun portant sa croix, avant un final à l’issue tragique ou pas, le lecteur en est le seul juge…

Côté dessins, le style de l’auteur est particulier, notamment pour dessiner les personnages et leurs visages notamment même si les expressions sont plutôt bien rendues. Cela m’a personnellement freiné dans mon immersion avant que l’histoire ne prenne le dessus sur le graphisme. L’action et les scènes de combats, assez violentes tout de même, sont plutôt bien retranscrites et les scènes de danses sont le plus de cet album.

Une histoire de famille avec ses moments de joie et d’innocence mais aussi avec ses différences et ses tensions qui viennent parfois tout remettre en question et qui peuvent amener parfois à passer de l’amour à une haine destructrice. Le décor de fond rappelle un peu Mad Max et sa lutte pour la survie. Cette histoire prend aux tripes, l'auteur excelle à communiquer les différentes émotions que traversent ses personnages. On est happé par le récit malgré une qualité de dessins discutable.

En bref

Une histoire de famille avec ses moments de joie et d’innocence mais aussi avec ses différences et ses tensions qui viennent parfois tout remettre en question et qui peuvent amener parfois à passer de l’amour à une haine destructrice. Le décor de fond rappelle un peu Mad Max et sa lutte pour la survie. Cette histoire prend aux tripes, l'auteur excelle à communiquer les différentes émotions que traversent ses personnages. On est happé par le récit malgré une qualité de dessins discutable.

6
Positif

Tragédie familiale bien construite

Hymne à la danse

Émotions des personnages bien retranscrites

Negatif

Dessins un peu brouillons

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1200)
Boutique en ligne
18,90€
Boutique en ligne
18,90€
Boutique en ligne
18,90€
Boutique en ligne
18,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)