9

Critique de Search & Destroy #1

par Kikô2401 le mar. 23 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
Une réinterprétation réussie

Search and Destroy est un manga d’Atsuki KANEKO publié chez Delcourt/Tonkam. Il s’agit d’une réécriture du manga Dororo du maitre Osamu TEZUKA.

Dororo bénéficiant d’une édition prestige de la part de l’éditeur, j’en ai profité pour lire les deux œuvres à la suite. Et je dois dire, que search and destroy n’est pas un remake de Dororo mais bel et bien une nouvelle manière de présenter les choses.

Pour planter le décor, alors que l’histoire de Dororo avait lieu au temps des samouraïs, search and destroy, quant à lui, prend place dans un futur où robots (creech) et humains (hu) vivent ensemble. On se croirait dans un univers à la Philip K. DICK (total recall, minority report,…) et cela colle parfaitement à l’interprétation de Dororo.

L’héroïne, Hyaku, a perdu ses quatre membres et possède des sabres au niveau des avant-bras, tout comme Hyakkimaru dans Dororo.

Hyaku est un mélange entre creech et hu mais ne se définit ni comme l’un ni comme l’autre : à un moment de l’histoire, quelqu’un lui demande si elle est une hu ou une creech et elle répond tout simplement « Je suis Hyaku ».

On comprend dans l’histoire qu’il y a une séparation entre creech et hu même s’ils cohabitent, mais que chacun recherche les bénéfices chez l’autre : les hu peuvent avoir des parties de creech intégrées à leur squelette et les creech, pour certains, recherchent des parties de corps humains pour éprouver certains sens propres aux humains.

Et c’est là, que l’on retrouve la base de l’histoire de Dororo, où Hyakkimaru recherche les 48 parties de son corps partagées entre 48 esprits maléfiques.

KANEKO ne présente pas l’histoire de la même manière. Là où TEZUKA faisait débuter son histoire par la genèse des 48 parties du corps partagées entre 48 esprits, KANEKO fait le choix de donner cette explication à la fin. Cela a pour but de rajouter un petit twist à l’histoire (très plaisant, au passage) et de donner un but à Hyaku.

De plus, alors que Hyakkimaru subissait la présence des esprits et récupérait des parties de son corps en les combattant, Hyaku est à la recherche des parties de son corps (ce qui a donné le titre au manga : Cherche et Détruis).

L’histoire se découpe en deux parties. Une première partie où nous faisons connaissance avec l’univers du manga (SF) et les personnages principaux (Hyaku et Doro). Une seconde partie nous présentant l’histoire de Hyaku.

Les dessins sont plutôt réussis. J’ai eu du mal avec certains visages, que j’ai trouvé ratés. Mais en ce qui concerne les expressions et les décors, c’est une réussite.

A noter que certains dessins sont en pleine page, voire double page, et que c’est un régal pour les yeux.

L’auteur abuse, à mon sens des onomatopées, qu’il intègre dans des bulles.

J’ai trouvé qu’elles prenaient parfois trop de places et cassaient la lecture.

Quoiqu’il en soit, search and destroy est une vraie réussite. Passer après le maitre Osamu TEZUKA n’était pas chose aisée mais Atsushi KANEKO a réussi son pari.

En bref

J'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette interprétation de Dororo dans un univers SF. Les personnages sont bien travaillés, les dessins plaisants. L'auteur a su s'approprier l'histoire d'Osamu TEZUKA et nous présenter une histoire bien à lui. J'attends avec hâte le prochain tome de cette série !

9
Positif

iredécouvrir Dororo sous une nouvelle forme

la thématique choisie qui colle parfaitement au chef d'oeuvre de TEZUKA

les dessins

Negatif

les onomatopées trop présentes

certains visages ratés, à mon sens

Kikô2401 Suivre Kikô2401 Toutes ses critiques (32)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Search & Destroy
Boutique en ligne
9,35€
Boutique en ligne
9,35€
Boutique en ligne
9,35€
Boutique en ligne
9,35€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)