7

Critique de Héroïne malgré moi #2

par Sachiko-chi le mar. 23 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
Mise en avant de la féminité de Shuko !

J’avais bien aimé le premier tome que je trouvais plutôt original dans son traitement, donc j’avais bien envie de lire la suite.

Et ce tome 2 est dans la continuité, il prend un chemin plus classique que le premier. Le côté romance lycéenne prend vraiment le dessus dans ce tome. On s’en rend compte très rapidement, puisque Shuko développe des sentiments pour son protégé Serisawa, c’est clairement dit et expliqué, on ne tourne pas autour du pot c’est très agréable. Mais, le cliché reprend vite le dessus, et elle agit comme toutes les héroïnes, elle se met à rougir, et se met même à l’esquiver à ne plus lui adresser la parole, ni même à le regarder en face. C’est un comportement que je trouve toujours très excessif, mais soit, la recette fonctionne.

Du côté de Serisawa, ce n’est pas tout à fait la même chose, il a certaines réactions qui nous font penser qu’il commence à ressentir à quelque chose pour Shuko mais rien n’est vraiment dit.
Outre cette ligne classique qui vient se greffer à cette histoire, les personnages sont toujours aussi sympathiques et agréables à suivre. Toutes leurs actions sont toujours empreintes de bienveillance l’un envers l’autre, personne n’est tordu ou avec des idées bizarres. C’est vraiment très agréable de suivre des personnages aussi drôles et adorables, pas des personnages qui se la jouent, ou des lycéennes trop niaises. Et on peut même remarquer le travail qu’a fait sur lui Serisawa, il arrive à refuser, à dire non à certaines personnes, ce qui était un de ses gros problèmes et une des raisons dont il avait besoin de l'aide de Shuko.

Dans ce tome, la mangaka nous introduit de nouveaux personnages, dont la meilleure amie de Shuko qui va être très présente dans le tome. Elle a un caractère très sympathique et qui colle à l’ambiance. On va rencontrer aussi un personnage du conseil des élèves qui semble avoir Serisawa dans le collimateur, et lui chercher des noises, Shuko va venir à son secours et le défendre.
Enfin, le dernier personnage introduit, on le voit seulement deux ou trois fois dans le tome, mais il peut avoir son importance sur le développement du personnage de Shuko. Le personnage est classique, le revenant du passé, mais il fait son petit effet, c’est un personnage qui semble tout de même assez discret, donc je suis très curieuse de voir le développement qu’il va y avoir autour !

Si dans le premier tome, on avait vraiment mis en avant la pratique du Judo de Shuko, ici c’est clairement au plan secondaire. Une seule vraie action, et quelques références par la suite par rapport à Shuko et ses compétences, et l’action de garde du corps est très limitée. En revanche, c’est tout le côté féminin qui ressort énormément dans ce tome. Serisawa qui vole à son secours dans une situation plutôt délicate pour elle, ou encore des sorties tous les deux, à profiter de festivals. Ils vont pas mal se rapprocher dans ce tome, et faire plusieurs activités ensemble. Ils vont fêter aussi l'anniversaire de notre judoka de manière assez originale puisqu'elle n'avait pas voulu lui en faire part.
Shuko se transforme pour essayer de ressembler à son idéal de la lycéenne, par notamment une jupe un peu remontée, un détail qui semble anodin mais qui lui permet de se rapprocher du style des filles qui tournent très régulièrement autour de Serisawa.

En bref

Ce tome est tout aussi sympathique que le premier, toujours aussi drôle et agréable à suivre. On découvre de nouveaux personnages qui apportent un plus au récit, et pour un en particulier, il va venir approfondir l'histoire de Shuko. Ce tome est vraiment accès sur le développement de la féminité de Shuko, malheureusement au détriment du judo (en même temps c'était le but de Shuko)...

7
Positif

Des dessins très sympathiques

Des personnages bienveillants

De nouveaux personnages qui se fondent parfaitement à l'ambiance

Un joli rapprochement entre nos protagonistes

Une évolution intéressante chez Serisawa

Negatif

Le schéma classique se greffe rapidement à l'histoire principale

Le judo qui s'efface un peu rapidement

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (121)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Héroïne malgré moi
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Boutique en ligne
6,85€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)