7

Critique de Saria

par ginevra le jeu. 25 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
Une série bien étalée dans le temps.

Nous l'aurons attendu longtemps cette conclusion puisque le tome 1 de la série qui s'appelait alors "Les Enfers" est sorti en 2007, puis le tome 2 en 2012 et enfin ce tome 3 en 2021.

J'ai relu toute la série car j'avais trop oublié ce qui se passait avec toute cette attente… d'ailleurs je crois que ne n'avais pas lu le tome 2 parce que j'attendais le tome 3 et que le changement de graphismes m'avait déconcertée.

Rappel : à la fin du tome 2, Saria avait enfin trouvé la porte de l'ange, mais la clé qu'elle avait prise l'avait fait entrer directement en Enfer (bien que je craigne fort que n'importe laquelle des 3 clés aurait eu le même effet). Le martyr de la Dyle des forçats avait fait merveille en guérissant des malades. Donc, la grande question concernant ce tome est de savoir si elle a réussi à sortir de l'Enfer et si une guerre va avoir lieu entre La Sérénissime et son doge fou et à moitié machine et la Dyle des Forçats.

Je reconnais préférer le style graphique de Serpieri à celui de Federici. J'aime ces crayonnés aux couleurs douces. Les couleurs sont beaucoup plus violentes avec les tomes 2 et 3 et l'histoire elle-même s'est orientée vers plus de violence dans l'action. Les personnages sont beaux et expressifs, les divers décors sont impressionnants. Le duo Dufaux / Federici me semble avoir été influencé par plusieurs auteurs ayant travaillé avec Jodorowsky comme le suggèrent les compteurs des bulletins de votes.

Saria est une série à priori post-apocalyptique avec cette énorme ogive nucléaire qui menace la ville mais la population est sous l'emprise de religieux fanatiques. Les fanatiques ressemblent à des prêtres chrétiens tandis que la Dyle des Forçats, à priori moins excessive (?), évoque plus l'islam. Les troupes du doge sont habillées comme les chemises noires de Mussolini… l'histoire serait donc un éternel recommencement!

Au bout du compte, mon avis est plutôt mitigé. J'avais vraiment aimé le 1e tome, mais les 2 suivants m'ont heurtée par leur violence. Je pense que si Federici avait aussi dessiné le 1e tome, je n'aurai pas lu la série… mais je ne peux qu'imaginer ce que cela aurait donné avec Serpieri.

En bref

Le changement de dessinateur semble avoir entraîné un changement de ton de l'histoire devenue plus violente et avec des couleurs plus vives. Mais Saria est un triptyque plutôt original à découvrir.

7
Positif

histoire originale

beaux décors

personnages expressifs

Negatif

beaucoup de violence

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1964)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Saria
7
Saria T.2

Saria T.2 Staff

Lire la critique de Saria T.2

Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)