6

Critique de Marvel #34

par Le Doc le sam. 13 mars 2021 Staff

Rédiger une critique
La Guerre des Cerveaux

Dans la deuxième moitié des années 90 et jusqu'au début des années 2000, Marvel ne numérotait plus ses numéros spéciaux annuels et mentionnait l'année sur la couverture (du genre Wolverine Annual '95 ou Uncanny X-Men '96). Il arrivait aussi que des héros se partagent un annual et c'est ce qui est arrivé en 1998 pour les 4 Fantastiques et les X-Men. Uncanny X-Men/Fantastic Four annual '98 est écrit par Joe Casey, dessiné par Paul Pelletier et Leo Fernandez et traduit en France par Panini dans le #34 de la revue fourre-tout Marvel.

L'histoire prend place peu de temps après le retour des F.F. de la dimension Heroes Reborn. La Chose et Wolverine comptent bien reprendre la partie de poker qu'ils avaient laissé en suspens (une vieille tradition à laquelle ils invitent les réticents Johnny Storm et Sam Guthrie) pendant que les époux Richards passent une bonne soirée à l'opéra, où se rendent également Hank McCoy et Cecilia Reyes. Une nuit qui commence de façon tranquille...et qui va être bouleversée par un savant aigri. 

Jaloux envers Mr Fantastic, le docteur Beynon est viré de son boulot chez Stark-Fujikawa parce que sa dernière invention ressemble un peu trop à la dernière innovation de Reed Richards en matière de miniaturisation (détail amusant, Beynon a aussi créé un ersatz d'Herbie le Robot). Bien décidé à se venger, Beynon vole le manipulateur d'émotions de Psycho-Man qui était alors la propriété de Fujikawa. La peur, le doute et la haine vont alors être les armes du scientifique du dimanche qui va avoir beaucoup de mal à contrôler la machine du vieil adversaire des Fantastiques...

Tout les ingrédients sont réunis pour un bon petit one-shot : une entrée en matière légère, de bons dialogues, de l'humour, de l'action....pas ce que Joe Casey a écrit de mieux, mais un petit divertissement qui fait passer un bon moment. Il est tout de même dommage que la partie graphique soit si inégale. Les styles de Paul Pelletier (tout en rondeurs et qui a ma préférence) et de Leo Fernandez (plus anguleux, moins agréable) ne s'accordent pas vraiment et la répartition des pages est chaotique. Ajoutez à cela 4 encreurs et 5 coloristes et cela fait beaucoup trop pour une B.D. de 39 pages...

En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (792)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Laissez un commentaire
Commentaires (0)