9

Critique de Immortal Hulk #6

par Le Doc le lun. 15 mars 2021 Staff

Rédiger une critique
L'Heure est venue...

Après l'étonnant épisode 25, Al Ewing n'embraye pas directement sur les circonstances qui entourent le retour d'un adversaire classique du Titan Vert. Et ça aussi, c'est intéressant...le scénariste construit progressivement son intrigue, emprunte des pistes pour mieux y revenir plus tard. Dans le #26 qui ouvre ce sixième tome, Ewing met même Hulk en retrait pour se concentrer sur Bruce Banner qui a la charge de délivrer son ultimatum au "Monde Humain" depuis la Base Ombre dont il a pris le contrôle. Un épisode brillamment construit, plus axé sur le dialogue, les intentions du personnage-titre étant bien développées par la discussion que Banner a avec Amadeus Cho.

Le discours de Hulk a des répercussions sur la jeunesse qui se reconnaît dans ses idées (d'où une réactualisation très bien vue de la "Teen Brigade/Brigade des Jeunes"), et c'est notamment exprimé dans ce portrait assez dur d'un père qui ne reconnaît plus son enfant (situation qui peut hélas être appliquée à tellement de sujets), à la progression dramatique tellement forte que j'ai eu peur d'une certaine issue (et c'est un chapitre qui utilise judicieusement les talents des quelques artistes invités de la série, Joe Bennett dessinant le reste de l'album avec son efficacité coutumière).

Pour bien illustrer son message, Hulk s'en prend d'abord à la Roxxon. Al Ewing a fait évoluer l'entreprise en surfant sur des modèles actuels pour bien appuyer la portée du récit. Il utilise Dario Agger, alias le Minotaure, et en fait un adversaire à la hauteur. La façon dont Agger manipule ses pions (avec quelques pointes d'humour très noir), élabore ses stratégies, se sert de la désinformation et du pouvoir de l'image est assez bluffante et il y a une belle montée en puissance jusqu'au spectaculaire épisode 30 et son excellent cliffhanger

C'est une bataille de titans qui se livre à plusieurs niveaux et tout en organisant cela avec une belle maîtrise, Al Ewing continue d'écrire de beaux portraits des personnages secondaires. Comme à son habitude, Joe Bennett livre des planches d'une grande régularité et après un début plus "calme" en apparence, l'assaut des monstres dans les deux derniers chapitres réserve son lot de destructions et d'horreur (avec quelques doubles pages sacrément puissantes en prime).

Bienvenue sur la Planète Hulk.


En bref

9
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (792)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Immortal Hulk
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Boutique en ligne
17,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)