7

Critique de Tarzan (Bec) #1

par damss le mer. 24 mars 2021 Staff

Rédiger une critique
Des décors qui font oublier que c'est un énième Tarzan...

Il y a eu beaucoup d’adaptations de Tarzan, sur de multiples supports qu’on se demande aujourd’hui ce qu’une énième version peut encore apporter au lecteur. C’est dans cet état d’esprit que j’ai attaqué ma lecture, uniquement déclenchée par une couverture somptueuse qui invite à l’aventure et à la contemplation de la nature…

On commence par la fameuse nuit au cours de laquelle Tarzan se fait enlever par des singes et où ses parents décèdent. Puis viennent les années où le nourrisson devient enfant, puis adolescent avant de devenir un jeune fort. Il passera par différentes épreuves, divers échecs avant de devenir la légende, le seigneur de la jungle… Jusqu’à l’arrivée de Jane au cœur de la jungle… Je n’en dévoilerai pas plus…

Côté scénario, Bec s’appuie sur le roman original, je ne l’ai pas lu, mais j’ai accès mon regard sur le découpage et le choix de certaines périodes, certains fait que le scénariste a voulu mettre en avant. Dans cet album, beaucoup de choix m’ont rapidement plu. D’un côté le découpage, qui permet, en démultipliant les cases, de se passer de texte pour ne comprendre que par l’image en disséquant lentement une action, un moment. C’est bien pensé par Bec mais joliment réalisé par Subic, le dessinateur. Ensuite, il y a les choix de scènes de la jeunesse de Tarzan. Le plus souvent ce sont des scènes dans lequel on va le voir être mis à mal, sa mère d’adoption, le singe Kala, étant à chaque fois présente pour le défendre, le sauver et le soigner… Puis cela change au fil de la lecture, allant de pair avec l’évolution de Tarzan, sa prise de confiance, d’indépendance, d’assurance… On constate cette même évolution pour le texte. Quasiment pas de texte dans les premières pages, puis quelques mots au fur et à mesure de l’apprentissage de la langue par Tarzan sur un livre pour enfant trouvé dans la cabane de ses parents, pour finir avec beaucoup de texte, en off ou dans les propos qu’échangent les personnages, en parallèle avec les progrès de Tarzan, un détail qui m’a aussi beaucoup plu. Et puis il y a cette violence de la jungle, que là aussi, le scénariste a réussi à exposer par des combats violents et des morts sanglantes. La seconde partie m’a un peu déçu par contre, je trouve qu’elle ne rend pas assez compte de la difficulté pour Tarzan à s’habituer à ce monde civilisé, à la répression de son côté animal mis à part deux vignettes autour de bagarres de rues….

Côté dessins, j’ai eu un véritable coup de cœur pour le trait de Subic sur les décors, le volcan, la jungle ou encore les animaux qui la peuplent… Il y a quelques images qui restent encore en impression dans ma tête comme ce soleil couchant en page 10, ce volcan en éruption pleine page sur la planche 17 ou encore le coucher sous la pleine lune et le réveil avec un soleil levant magnifique en page 48. Je pourrai encore vous en citer beaucoup comme ce moment de partage entre Tarzan et Jane sous la cascade où la fuite de Tarzan et Jane par les lianes avec la percée des rayons de soleil à travers la jungle mais je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même. La colorisation est superbe aussi et apporte un vrai plus aux dessins, chapeau bas au coloriste qui arrive si bien à sublimer le travail du dessinateur. Le seul bémol de mon point de vue, c’est le visage des personnages, les yeux notamment dont le rendu, avec un trait très noir, m’a à plusieurs reprises dérangé voire sorti de ma lecture, c’est dommage, d’autant que pour un album qui commence en sourd et muet, les yeux expriment beaucoup !

Je conclurai donc en disant que j’ai été globalement agréablement surpris par cette énième vision de l’histoire de Tarzan. Le découpage, la longueur du texte suivent et accompagnent Tarzan dans son apprentissage de la vie. Les décors et les scènes d’actions sont spectaculaires et valent vraiment le coup d’œil. Seuls bémols, le visage et surtout le regard des personnages ainsi que l’intégration de Tarzan un peu trop facile dans le monde civilisé.

En bref

Je conclurai donc en disant que j’ai été globalement agréablement surpris par cette énième vision de l’histoire de Tarzan. Le découpage, la longueur du texte suivent et accompagnent Tarzan dans son apprentissage de la vie. Les décors et les scènes d’actions sont spectaculaires et valent vraiment le coup d’œil. Seuls bémols, le visage et surtout le regard des personnages ainsi que l’intégration de Tarzan un peu trop facile dans le monde civilisé.

7
Positif

Le découpage des scènes détaillées

L'évolution du texte en parallèle à l'apprentissage de Tarzan

Les décors magnifiquement dessinés

Negatif

Les visages et les yeux des personnages trop noirs

L'adaptation trop rapide de Tarzan à la civilisation

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1200)
Autres critiques de Tarzan (Bec)
Boutique en ligne
17,95€
Boutique en ligne
17,95€
Boutique en ligne
17,95€
Boutique en ligne
17,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)