0

Critique de Vampire : La Mascarade – Héritage

par Skeet le ven. 2 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Ils agissent dans l'ombre...

Avant de commencer, il est utile de préciser que ce jeu est une adaptation en jeu de plateau du jeu de rôle éponyme sorti en 1991 et faisant référence pour bon nombre de rôlistes. Pour ma part, je n'avais jamais entendu parler de ce jeu et je le découvre en néophyte. Je ne pourrais donc pas faire de parallèle avec le jeu de rôle concernant le respect de l'univers, des termes et de l'ambiance.

Vampire : La Mascarade – Héritage vous propose de créer votre propre lignage de vampire et d'évoluer à travers les époques en influençant l'histoire. Ce jeu est un jeu Legacy dans lequel il faudra enchaîner 21 parties qui vont représenter 700 ans d'Histoire. Chaque "époque" comporte 3 chapitres.

Premières impressions

Quand on prend la boîte entre les mains, on ne peut s'empêcher d'esquisser un petit sourire de satisfaction : la boîte est lourde et le gamer aime quand il y a du matériel ! A l'intérieur on retrouve surtout des cartes (beaucoup de cartes !) mais aussi des plateaux de jeu, des enveloppes et des jetons. Quand on sort tout, on ne sait plus où donner de la tête et on doit rapidement ouvrir le livret de règles pour identifier tous les éléments.


Déjà, il y a 9 paquets qui correspondent aux 9 clans que les joueurs pourront choisir en début de partie mais il y a aussi un gros deck de vampires déjà mis dans de magnifiques pochettes de protection (et d'autres pochettes pour en mettre d'autres par la suite). Ceci est vraiment un très bon point qui renforce l'aspect "quali" du jeu. On retrouve également un élément central du jeu en version "chronique" : la pioche de chronique composée de cartes rangées dans un ordre bien précis et qu'il faudra dévoiler dans l'ordre. Cet ensemble de cartes comporte toutes les missions et les personnages historiques qui vont venir ponctuer les 21 parties prévues pour arriver au bout du jeu.



Visuellement c'est réussi. Les illustrations des vampires sont bien travaillées et le matériel est de bonne qualité. On a l'impression d'en avoir pour son argent et c'est déjà un bon point ! Mais maintenant, il est temps de passer au livret de règles et c'est là que les ennuis vont commencer... On suit la mise en place mais on a franchement du mal à repérer les éléments même s'ils sont listés en détail au début. On s'aperçoit rapidement qu'il va falloir un peu maîtriser le jargon pour trouver un peu de fluidité. Mais problème : on se retrouve parfois avec des termes dont le sens nous échappe et qui ne sont pas présents dans la section "Termes importants". L'idée d'avoir fait une page dédiée aux termes est bonne mais aussi faut-il qu'on y trouve ce que l'on cherche. Il y a clairement des soucis de traduction car après avoir fait des recherches il se trouve que l'éditeur a créé un PDF avec des Erratum et autres précisions sur les règles.

J'avoue que la première partie était très poussive surtout à cause de points de règles ambigus. Car au final, les règles sont très simples mais nous avons souvent été bloqués par des interrogations. Mais une fois ces points éclaircis, tout roule enfin !

Aperçu des règles

Comme dit plus haut, bien que ce jeu ait l'apparence d'un "gros jeu", les règles sont plutôt simples et les parties rapides.

Il y a deux façons de jouer à Vampire : La Mascarade – Héritage : en mode de base et en mode Chronique. Mais dans les deux cas, les règles ne changent pas. C'est juste qu'en mode chronique, il y a une continuité et ce que vous faites dans une partie va avoir une influence sur la suivante, notamment sur les capacités des vampires.

Un partie (ou un chapitre en mode chronique) se joue entre 8 et 10 tours selon le nombre de joueurs. Vous allez d'abord choisir un clan et poser votre chez de clan devant vous. Puis à chacun de vos tours, vous allez devoir choisir un vampire présent dans "l'antichambre" qui est un plateau sur lequel sont disposées 5 cartes représentant des vampires avec des symboles différents. Une fois choisi, ce vampire va devenir "l'infant" de votre chef de clan et sera positionné juste en dessous de lui. Par la suite, cet "infant", va pouvoir à son tour avoir un infant sous lui et devenir ainsi un "sire". Chaque vampire peut avoir au maximum 3 infants directs.


Quand on pose un vampire, on doit regarder les 3 attributs colorés hexagonaux présents sous son "Archétype" (gros hexagone sur fond blanc). Chaque attribut va vous permettre d'agir sur chacun des 3 plateaux de conflit et faire évoluer les marqueurs et déplacer des jetons "Ankh" de la bonne couleur dans le cas du plateau "La guerre des princes" (jeu de majorité sur les territoires). Ces actions sont obligatoires et ne vous arrangeront peut-être pas toutes mais il faut faire au mieux lors du choix de votre vampire.

Une fois votre vampire ajouté à votre "lignage" (votre famille de vampire), vous pouvez, si vous le souhaitez, jouer une intrigue. Les intrigues sont des cartes qui vont permettre d'agir sur les 3 plateaux de conflit mais aussi de marquer des points (grâce aux jetons pouvoir), de cibler l'adversaire et bien d'autre choses qui dépendent du clan que vous avez choisi en début de partie.
Il y a deux sortes d'intrigues : les intrigues de clan et les intrigues de conflit. Les intrigues de clan sont des intrigues que vous obtenez directement avec votre clan en début de partie. Elles ont des pouvoirs spécifiques selon la nature de votre clan. Vous en avez 3 en main au départ et chaque fois que vous en posez une, elle va dans votre défausse. Les intrigues de conflit quant à elles sont des intrigues qui vont pouvoir être activées autant de fois que vous voulez durant la partie. Il y a une intrigue correspondant à chaque plateau de conflit. Chaque fois que vous activerez l'intrigue d'un des plateaux, cela agira sur le plateau en question. C'est un moyen de faire évoluer marqueurs et jetons plus rapidement.


Dans les deux cas, pour poser une intrigue, il faut "épuiser" un de vos vampires (qui devient alors "chef de coterie") en mettant un jeton spécial dessus et remplir les conditions d'archétypes (le gros symbole hexagonal sur fond blanc en haut à gauche des cartes vampires). Les archétypes du vampire épuisé ainsi que de tous ses infants directs sont pris en compte et vont vous aider à remplir la condition de l'intrigue que vous souhaitez poser. Un vampire épuisé ne pourra plus être épuisé à nouveau pour poser une intrigue. Par contre il pourra faire partie d'une coterie mais pas en tant que "chef".

Une fois que tous les tours ont été joués, on compte les points liés aux 3 plateaux de conflits mais aussi aux 5 missions tirées au hasard en début de partie. Ces missions sont remportées par le joueur qui a le plus de symboles d'un type parmi les vampire de son lignage.

Un jeu simple, rapide mais...

Vous l'aurez compris, il n'y a pas énormément de choses à faire durant votre tour. Au mieux vous ferez deux actions : poser un vampire et poser une intrigue (facultatif). Au départ cela va très vite mais plus on avance dans le jeu, plus on va prendre le temps de réfléchir au vampire que l'on va choisir selon son propre jeu mais aussi celui de l'adversaire.

En effet, on va vite se rendre compte qu'être obligé de choisir un vampire à chaque tour va poser des problèmes si les symboles que l'on souhaite ne sont pas présents. On va donc parfois devoir choisir des vampires par défaut pour limiter les dégâts ou en profiter pour prendre un vampire qui pourrait être prisé par l'adversaire. Il y a donc une forte interaction qui s'installe entre les joueurs  au fil des tours et il ne sera pas rare d'envisager chaque cas et de compter les symboles de chacun afin de faire son choix. Entre les missions et les plateaux de conflits, il y a de quoi se prendre la tête au final car il est difficile de gagner sur tous les tableaux mais c'est ce qu'on essaie de faire !


Autre aspect intéressant : le placement des vampires dans votre lignage. Au début, on a juste le chef de clan et le premier vampire sera donc forcément placé sous lui en tant qu'infant. Mais dès que vous choisirez votre deuxième vampire, vous aurez la possibilité d'en faire un autre infant de votre chef de clan ou bien un infant de l'infant. Ces choix ne seront pas anodins du tout et le faire au hasard pourrait vous jouer des tours. En effet, c'est un élément essentiel pour les intrigues puisque celles-ci ne pourront être accomplies qu'en réunissant les bons archétypes au sein d'une coterie donnée (le vampire épuisé ainsi que ses infants directs). Du coup, il y a clairement moyen d'optimiser le placement de vos vampires afin de pouvoir réaliser le plus d'intrigues possibles et ne pas être bloqué par les vampires épuisés. Car les intrigues peuvent vraiment faire basculer une partie si elles sont bien utilisées. Elles ajoutent également encore plus d'interaction entre les joueurs puisque les intrigues de clan permettent souvent de cibler des vampires adverses.

Alors oui, les règles sont relativement simples et le nombre d'actions limité mais on se surprend à pas mal réfléchir au final ! Après ça, on a quand même l'impression que tout repose uniquement sur notre faculté à obtenir les vampires avec les bons symboles ce qui peut paraître un peu trop "simpliste" en terme de mécanique pour un jeu malgré tout destiné à un public expert.

Le mode chronique "Legacy" ?

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec le terme "Legacy", il s'agit de jeux qui sont destinés à n'être joués qu'une seule fois car des actions de personnalisation sur le matériel vont faire qu'il ne sera plus réutilisable. Mais ceci permet d'obtenir un jeu évolutif et moins figé qui peut s'étendre sur plusieurs parties, chacune influençant de manière irréversible la suivant par exemple.


Dans Vampire : La Mascarade – Héritage, le côté Legacy est plutôt soft. Il repose essentiellement sur l'ajout de nouvelles compétences pour les vampires. En effet, dans le mode chroniques, des vampire vont pouvoir être transformés en "Ancillae" et ainsi profiter de compétences spéciales (il faut retourner les cartes dans leur pochette). Au début, ces vampires n'ont qu'une compétence déjà imprimée sur la carte mais au fur et à mesure des parties, les joueurs vont pouvoir coller de nouvelles compétences sur les emplacements libres (trois compétences maximum par vampire). Ces compétences seront ainsi activées quand un joueur choisira le vampire en question pour le poser dans son lignage à son tour. Ceci va donc modifier les vampires de manière irréversible pour tous les chapitres suivants.

Cet aspect du jeu est vraiment très intéressant puisqu'il va permettre de façonner des vampires selon les caractéristiques que vous aurez choisi de développer à chaque fin de chapitre. Car contrairement au mode de base, quand vous jouez en mode chronique, les missions ne vous feront pas marquer des points mais vont vous inviter à faire des choix qui vont développer telle ou telle caractéristique que vous noterez sur votre feuille de personnage, à la manière d'un jeu de rôle. C'est grâce à ce fonctionnement que le lien est fait avec le jeu de rôle original et cela apporte clairement de la profondeur au jeu. Par contre, ce mode ne s'adresse pas à tout le monde car dans l'idéal il faut pouvoir trouver une groupe de joueurs pour faire les 21 chapitres... pas forcément évident ! 

Mais il faut bien avouer que découvrir les nouvelles cartes de chroniques, les personnages historiques et les missions basées sur des évènements réels tout en faisant des choix qui influencent le cours de l'histoire est vraiment excitant même si le côté narratif est assez discret. Pour une meilleure immersion, il faut bien entendu lire le livret de chronique qui explique que c'est la guerre des clans de vampires qui a façonné dans l'ombre l'histoire telle que nous la connaissons au fil des siècles... 

Petit bémol cependant : quand on voit sur quoi repose le côté legacy du jeu, on se demande si un autre système n'aurait pas été préférable afin de ne pas rendre le jeu jetable. Ce n'est pas entièrement justifié ici. Cependant, si on a envie de remettre le jeu à zéro sans le racheter, on peut juste racheter les cartes personnages et les autocollants pour 15€.

Vous pouvez acheter le jeu ici : https://www.dontpanicgames.com/fr/shop/jeux/vampire-la-mascarade-heritage/

En bref

Après une première impression mitigée, il s'avère que Vampire : La Mascarade – Héritage est un jeu aux règles simples mais qui implique malgré tout une bonne dose de réflexion. Sympathique en mode de base, c'est vraiment dans le mode "Chronique" que le jeu prend toute son ampleur grâce au côté historique, aux choix qui vont être faits et à la découverte des personnages marquants de l'histoire.

0
Positif

Matériel de bonne qualité, on en a pour son argent

Durée de vie importance malgré le côté "legacy"

Mécanique simple mais réflexion bien présente

Le côté historique bien présent et très bien utilisé : on aime découvrir les nouveaux personnages et missions

Une thématique forte

Negatif

Destiné à un public assez restreint en mode chronique (jouer 21 parties avec les mêmes personnes)

Côté legacy pas forcément justifié

Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (660)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (2)
  • Skeet
    Staff

    Difficile pour moi d'avoir remarqué ça étant donné que j'ai découvert l'univers avec ce jeu de plateau ! Mais merci pour l'info ;)

  • Puppeteer
    Membre

    Pour la forme :
    les paquets Tremere, Ventrue, et Brujah sont à l'envers ;)
    Par contre -et je sais que ce symbole est maintenant utilisé, mais c'est pour moi une hérésie- la barre transversale de l'emblème Brujah devrait être brisé ; sans la brisure, on ne reconnaît plus un V. Je sais que pour la majorité, ça n'est qu'un détail, mais réellement, pour moi, c'est rédhibitoire...