6

Critique de Larkia

par damss le dim. 4 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Une ode à la vie dans un monde postapocalyptique

Larkia nous invite dans un monde postapocalyptique dans lequel le mot survivre prend tout son sens. Larkia nous fait entrer dans sa vie dans la douleur, au moment de l’accouchement de son enfant et la mort brutale de Thesy, celle avec qui elle errait dans ce monde meurtri et désert. L’histoire va osciller entre deux périodes parallèles, d’un côté le présent, un monde à la Mad Max, désertique, apocalyptique dans lequel la loi du plus fort a repris ses droits et où Larkia, jeune maman, va tenter d’avancer, et de l’autre le passé, 30 ans plus tôt, où Larkia, jeune fille subit des expériences scientifiques. Le passé permettra de comprendre peu à peu le présent…

Côté scénario, l’auteur a misé l’originalité non sur l’univers qui est assez classique dans le genre mais plus sur son héroïne, Larkia, qui vit des choses difficiles depuis qu’elle est enfant et qui par une volonté hors du commun arrive à avancer jusqu’à donner la vie… Une vie faite d’errance qui se terminera de manière inattendue. L’auteur arrive sur cet album a développé la personnalité complexe de cette femme qui a subi une vie non choisie depuis sa naissance et qui essaie de trouver une place dans ce monde qui n’en est plus un jusqu’à devenir une mère qui fera tout pour son enfant.

Côté dessin, j’ai eu un peu de mal au début avec le style graphique de l’auteur notamment avec les traits des visages, mais on s’y habitue finalement très vite. Les scènes d’actions sont bien rendues et la colorisation joue bien son rôle, notamment sur les décors de ce monde post-apocalyptique.

C’est une histoire prenante, poignante que l’on découvre dans cet album. On sent que l’héroïne se bat avec ses tripes, à l’instar de la scénariste qui s’est démenée, d’après ses dires, pour sortir ce scénario qui la chatouillait depuis quelques temps. On regarde de haut une femme, que dis-je, une jeune mère essayait de survivre par tous les moyens en protégeant son enfant. On découvre aussi une femme dont le parcours écorché l’a rendue plus forte, plus coriace, plus tenace, forces décuplées par l’arrivée de son nourrisson qu’elle protègera coûte que coûte. Une histoire intime, une histoire de survie, et une fin magistrale qui prend le lecteur un peu au dépourvu. Ce fut une très bonne surprise pour ma part avec un changement de rythme, de couleurs sur la dernière page parfaitement dosés.

En bref

C’est une histoire prenante, poignante que l’on découvre dans cet album. On sent que l’héroïne se bat avec ses tripes, à l’instar de la scénariste qui s’est démenée, d’après ses dires, pour sortir ce scénario qui la chatouillait depuis quelques temps. On regarde de haut une femme, que dis-je, une jeune mère essayait de survivre par tous les moyens en protégeant son enfant. On découvre aussi une femme dont le parcours écorché l’a rendue plus forte, plus coriace, plus tenace, forces décuplées par l’arrivée de son nourrisson qu’elle protègera coûte que coûte. Une histoire intime, une histoire de survie, et une fin magistrale qui prend le lecteur un peu au dépourvu. Ce fut une très bonne surprise pour ma part avec un changement de rythme, de couleurs sur la dernière page parfaitement dosés.

6
Positif

Un beau combat pour la survie

Décor de fond à la Mad Max

Le lien mère enfant

Conclusion magistrale

Negatif

Le style graphique particulier au début

damss Suivre damss Toutes ses critiques (964)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
19,95€
Boutique en ligne
19,95€
Boutique en ligne
19,95€
Boutique en ligne
19,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)