6

Critique de Gun Crazy #1

par damss le dim. 25 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Un hommage crazy aux années 70/80

Gun crazy est une série totalement déjantée un peu dans le même univers que Doggybags sauce Tarantino, de la violence gratuite, du sang , de la drogue avec des personnages n’ayant aucune retenue sur leurs pulsions meurtrières… L’histoire se passe aux Etats-Unis et est un joli hommage aux années 70/80. On y suit deux jeunes femmes qui parcourent les routes à la recherche d’adrénaline, s’arrêtant parfois dans des relais pour danser, boire puis descendre tous les truands du coin… Et ce n’est pas une caricature.

Côté scénario, derrière la violence, les hommages multiples aux années 70/80, une trame se dessine dans laquelle on voit différents protagonistes sans lien apparent entre eux si ce n’est leur violence et leur impunité prendre des chemins qui semblent se diriger au même endroit… Les différents personnages, que ce soit les deux femmes, ou encore le néonazi, le tueur de curés pédophiles ou le flic cocu qui parle à son chien, tous se droguent et rendent justice à leur façon, dans le sang et les larmes. Les auteurs prennent le temps de les développer afin de mieux comprendre comment ils en sont arrivés là. L’action est omniprésente, entre échanges de coups de feu ou encore course poursuite, le rythme est haletant. On suit en parallèle la vie de 5 personnes borderline qui sèment le chaos sur leur passage et on sait très bien qu’au bout du chemin on y trouvera pour beaucoup la mort…. Les chapitres sont séparés par quelques publicités ou présentations façon années 80 qui permet de sortir de la noirceur avant d’y replonger un bon coup.

Côté dessins, là aussi la patte graphique fait très années 70/80, la colorisation aussi d’ailleurs.Le dessinateur a porté ses efforts afin que l'hommage transparaisse à travers dessins et couleurs. Les personnages sont assez expressifs et ils sont tellement caricaturés qu’on les identifie sans aucun problème. Les scènes d’actions sont plutôt bien rendues façon film et le dessinateur offre de jolies pleines pages lors de passage très calme, comme le flic en plein trip ou encore une des femmes qui fait son plein d’essence… Ces gros plans sur des petites pauses, permettant habilement au lecteur de respirer, souffler après et avant les tempêtes...

J’ai fini ma lecture assez partagé. Cette BD est un vrai défouloir, c’est violent, sanglant, ça tire et se drogue à tout va. Les personnages prennent vie et se mettent place mais on ne sait pas encore vers quoi veulent nous conduire les auteurs. Les dernières pages permettent de finir de placer les pions et sont prometteuses d’un final explosif, dans la lignée du premier tome. Les dessins sont un bel hommage aux années 80 mais peuvent aussi déplaire, cela reste un choix assumé, le fan appréciera sans nul doute les multiples clins d’œil dont ce premier tome regorge. J’attends donc la suite avec impatience pour savoir comment tout cela finira…

En bref

J’ai fini ma lecture assez partagé. Cette BD est un vrai défouloir, c’est violent, sanglant, ça tire et se drogue à tout va. Les personnages prennent vie et se mettent place mais on ne sait pas encore vers quoi veulent nous conduire les auteurs. Les dernières pages permettent de finir de placer les pions et sont prometteuses d’un final explosif, dans la lignée du premier tome. Les dessins sont un bel hommage aux années 80 mais peuvent aussi déplaire, cela reste un choix assumé, le fan appréciera sans nul doute les multiples clins d’œil dont ce premier tome regorge. J’attends donc la suite avec impatience pour savoir comment tout cela finira…

6
Positif

Bel hommage aux années 70/80

Des personnages atypiques et déjantés à souhait

Negatif

Fil rouge encore difficile à identifier

Dessins oldschool, qui colle à la thématique parfaitement mais qui pourra déplaire à certains

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1200)
Boutique en ligne
19,50€
Boutique en ligne
19,50€
Boutique en ligne
19,50€
Boutique en ligne
19,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)