9

Critique de Basketful of heads

par Blackiruah le ven. 30 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
On en perdrait la tête

Quand on me parle de Joe Hill, je pense de suite à son chef d’oeuvre “Locke & key” et, forcément, le revoir sur une œuvre attise ma curiosité, surtout quand l’auteur veut nous narrer un récit d’horreur, terrain de prédilection de la famille.

Bref, sentant le bon filon, DC a confié une collection à l’auteur, “Hill house”, destinée à accueillir des récits d’horreur. Le premier “basketful of heads” n’est autre scénarisé par le boss de la collection, Joe Hill accompagné de Leomacs au dessin.

On y découvre le récit de June Branch qui retrouve son copain, Liam, sur une île où ce dernier travaillait en tant que policier saisonnier. Manque de bol, lors de son arrivée, 4 criminels fuirent, et le chef de la police va confier sa maison au jeune couple le temps de poursuivre les malfrats.

Mais les évadés vont réussir à rentrer dans cette bâtisse et vont enlever Liam. Un des leurs va essayer de s’occuper de June mais pour se défendre cette dernière va utiliser une étrange hache (trouvée sur place) et couper la tête de son ravisseur. Problème : bien que séparée de son corps, la tête continue à parler ! C’est dans ce contexte que June va essayer de retrouver son chéri, à l’aide de cette chère tête dans une affaire qui en surprendra plus d’un.

Alors que j’étais parti d’un mauvais a priori après un rapide feuilletage du comic-book, tout change dès les premières pages de lecture.

Joe Hill a le talent de nous présenter rapidement une ribambelle de personnages marquants grâce à des dialogues ciselés et maîtrisés, le tout à travers un récit qui mêle horreur.. et second degré. Contrairement à ce que je pensais, “Basketful of heads” n’est pas un slasher, mais plutôt un thriller avec un contexte particulier permettant un zeste d’horreur et de fun. Car oui, j’ai quand même beaucoup souri dans cette lecture où les différentes situations amènent des dialogues cocasses. D’ailleurs plus le récit avance, plus l’auteur nous réserve des surprises amenant à douter de tout ce qui se passe et donnant encore plus envie de tourner les pages.

Mais outre l’ambiance et le rythme du récit qui sont très agréables, j’ai été frappé par la justesse des réactions des personnages, j’ai eu cette impression que je pourrais réagir de la même manière même si la fin m’a quelque peu surpris tout de même.

L’ambiance apporte beaucoup au titre également. Même si c’est particulier au premier regard, son style légèrement rétro aux traits gras et la maîtrise des expressions des visages font mouche et rendent tous les personnages (et donc les têtes) très humains : parfait pour un tel récit. Le tout est embelli par les couleurs de Dave Stewart avec les tons pastels qui rappellent beaucoup les comics d’horreur d’époque.

Pour la première des “Hill house”, j’ai lu le comic-book d’une traite et pris un gros kiffe : c’est très encourageant !

En bref

“Basketful of Heads” est une nouvelle réussite de Joe Hill. S’attaquant cette fois à l’horreur avec un thriller particulier, l’auteur nous happe dès les premières pages avec des personnages attachants et un concept complètement fou qui réserve de petites surprises pour livrer un récit riche, haletant et très agréable à regarder. Succès garanti pour les amateurs de récit d’horreur, même si elle est plutôt mesurée et allégée par des touches d’humour qui fonctionnent à merveille.

9
Positif

Une idée farfelue mais terriblement jouissive

Les petites surprises de l’intrigue

Une ambiance efficace

Negatif

Une fin un peu excessive même si dans le ton

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (546)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)