6

Critique de Lady Kildare #1

par bulgroz le lun. 3 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Bon retour 20 ans en arrière !

En feuilletant ce premier tome de Lady Kildare j’ai pensé quelque chose du genre : « Ouah, berk » et ensuite « c’est dingue ce truc, on dirait que ça a vingt ans ». Et pour cause : ce que Delcourt réédite aujourd’hui sous le titre de Lady Kildare n’est en réalité ni plus ni moins que la série Aria, publiée au début des années 2000 et éditée en France par Semic.

Aria (que l’on appelle aujourd’hui Kildare, donc) est une princesse fée vivant à New-York ainsi que quelques-uns de ses camarades, faisant régulièrement le trajet entre notre monde et le leur, Faerie, bien plus… féérique. Elle y exerce une profession/occupation mal définie, entre détective magique et conseil aux moldus auprès de gens comme vous et moi, n’ignorant pas l’existence d’êtres fantastiques parmi eux et désireux de profiter d’un coup de pouce magique.

Évidemment, on ne peut s’empêcher de penser à Fables, les deux séries apparaissant d’ailleurs autour de l’an 2000. Mais là où Fables parvenait à créer un univers incroyable, des scénarios à tiroirs et des personnages super attachants, Lady Kildare peine parfois à dérouler son intrigue : la traque d’un meurtrier s’en prenant aux ressortissants de Faerie et se déroulant alternativement dans les deux univers, entre machinations et luttes de pouvoir.

Bon, je suis peut-être un peu sévère. C’est clair que la narration un peu alambiquée, les digressions et autres flashbacks n’aident pas forcément à bien suivre l’histoire… Cela dit, l’univers est plutôt sympa et on rentre assez vite dedans grâce, entre autres, à une galerie de personnages attachants (Gwinnion en tête).

Ce qui me bloque particulièrement, et de manière tout à fait subjective, c’est la partie graphique de l’œuvre…
Tout en étant toujours très impressionné, je n’ai jamais été fan du photoréalisme : je trouve qu'il conduit trop à des scènes et des personnages figés et ne pardonne pas les maladresses (comme les erreurs de proportions par exemple).
Dans Lady Kildare, à ces écueils s’ajoute celui de la colorisation : beaucoup (beaucoup) trop d’effets de lumière, d’estompages, de dégradés etc. à mon goût. On se retrouve brutalement plongé au début du millénaire, l’époque où les coloristes semblent découvrir d’un coup tout le potentiel du numérique et décident, dans une seule histoire, d’utiliser tous les outils disponibles dans leur palette.

A celles et ceux qui ont baigné là-dedans où qui ont vu arriver ces nouvelles techniques avec excitation, nul doute que Lady Kildare vous procurera une bonne dose de nostalgie… Ce n’est pas du tout mon cas mais j’admets aussi sans aucun problème que les dessins sont impressionnants. Pour s’en convaincre, je ne saurais que trop vous conseiller d’aller regarder ce que ça donne en noir et blanc, c’est incroyable.

Mais voilà : entre le photoréalisme, la colorisation, les personnages féminins tous sortis du même moule et exposant systématiquement leurs formes dans leur jeans taille haute… Lady Kildare est une BD souvent très kitsch. J’imagine sans peine que les fabricants de T-Shirt « fantasy » qu’on trouve sur les marchés et les tatoueurs de seconde zone trouveront sans problème inspiration et modèles dans les pages de cette bande-dessinée. (Je caricature un peu, sinon c'est pas drôle)

Lady Kildare peut facilement être un incontournable pour les nostalgiques des années 2000, ou même tout simplement pour celles et ceux qui ont aimé la série Aria car Delcourt propose de très nombreux bonus !

En bref

Réédition de la série du début des années 2000, Aria, Lady Kildare met en scène des personnages féériques dans notre univers... Une bande-dessinée intéressante mais datée et qui souffre un peu de la comparaison avec d'autres excellents titres sortis depuis.

6
Positif

La réédition d'une série qui en a quand même marqué certains à l'époque ou l'offre de comics fantastique était bien moins importante

Un univers dans lequel on entre assez facilement

Des dessins objectivement impressionnants

La nostalgie que peut provoquer Lady Kildare chez certains

Les nombreux Bonus pour les fans

Negatif

Une narration peu claire

Une colorisation très kitsch

Un ensemble un peu daté

bulgroz Suivre bulgroz Toutes ses critiques (85)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)