8

Critique de Le Requiem du Roi des Roses #14

par Tampopo24 le sam. 8 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Attaques de tous les côtés

Quatorze tomes et toujours aucune baisse de qualité, Aya Kanno est irréprochable sur cette série, qui vraiment adapte à merveille la pièce de Shakespeare en la revisitant à sa sauce. Dans ce nouveau tome toujours aussi sombre, Richard est à nouveau pris dans un tourbillon dramatique politique et intime à l'heure de tous les dangers.

J'ai l'impression de me répéter à chaque tome mais j'ai encore été soufflée par la qualité de la narration de la mangaka. Quand je pense que j'avais à chaque fois décroché avant la fin lors de ses oeuvres précédentes, ici, le fait d'avoir un cadre lui permet de donner le meilleur d'elle-même et c'est superbe. Dans ce tome, c'est une tension qui n'arrête pas de monter et de monter qui nous saisi et nous étouffe un peu plus à chaque page.

Richard est de plus en plus entravé par ses secrets et leur poids. Le bonheur s'éloigne de lui et la politique prend le pas malheureusement car il est avant tout une bête politique malgré ce que semble parfois lui dicter son coeur. Il ne peut s'empêcher toutefois d'avoir des moments où il se sent tiraillé entre les deux comme dans ce tome mais le dénouement est à chaque fois évident et inéluctable malheureusement.

En plus, les menaces sont partout. Il a beau vivre une histoire déchirante avec Buckingham, celle-ci ne pourra jamais l'être au grand jour. Et quand on voit déjà les rumeurs qui pèsent sur lui, sur son corps, sur sa paternité, il suffirait de pas grand-chose pour que tout vole en éclat. C'est cette crainte permanente qui pèse sur ses épaules et qui nous fascine également, car à marcher sur la corde raide en permanence tout est plus vif.

Dans ce tome, chaque parti en plus affute ses armes, les York, les Lancaster, les Woodville, certains plus sciemment que d'autres mais avec des conséquences qui vont bientôt être évidentes. L'une des questions principales qui ressort reste la légitimité de son "fils" et héritier, et par là même la sienne quand on sait comment il est arrivé au pouvoir. C'est déchirant pour ce petit bonhomme et très tortueux de la part de Richard, mais au final il se sort plutôt bien de tout ce chausse trappe qui a réussi à faire vaciller sa relation avec son cher Buckingham. Malheureusement tous les risques ne peuvent être écartés, les Woodville ou plutôt l'ancienne reine prépare quelque chose en sous-main en utilisant sa fille, tandis qu'un mystérieux bâtard sème le trouble dans les couloirs du palais, et que quelqu'un commande un assassinat terrible à notre assassin de l'ombre. Comment Richard va-t-il se dépêtrer de tout ça ?


En bref

Plus on avance dans cette aventure, plus on se rend compte que les ténèbres ne quittent jamais notre malheureux héros. L'autrice ne lui épargne rien de la tourmente de son corps, à celle de son coeur, puis de son âme. C'est palpitant pour nous mais déchirant pour lui. Dans ce tome, un nouveau tournant décisif s'amorce de là où on ne l'attendait pas forcément, mais vu le nombre de coups qui le menace bien malin sera celui qui prédira le premier qui va le toucher.

8
Positif

Une superbe revisite de la pièce de Shakespeare

Une narration dramatique parfaitement maîtrisée

Un héros romantique original avec ce corps différent

Un héros en proie aux menaces de toutes part

Une romance déchirante qui se complexifie

Des questions politiques importantes et évidentes

Un mélange parfait entre les drames intimes et la politique

Un final qui claque tel un tournant décisif

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (560)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le Requiem du Roi des Roses
Boutique en ligne
7,65€
Boutique en ligne
7,65€
Boutique en ligne
7,65€
Boutique en ligne
7,65€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)