8

Critique de Ludwig et Beethoven

par vedge le mer. 12 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
L’enfance d’un chef

Avec cette BD de près de deux cents pages, l’auteur nous propose une biographie romancée de l’enfance de Ludwig, jusqu’à la présentation publique d’une des premières œuvres qui le rend célèbre. Une enfance entre l’insouciance des jeux avec ses deux frères, l’amour d’une mère, la misère due à un père alcoolique musicien, qui dilapide ce qu’il gagne en boisson, mais qui, dès son plus jeune âge, décèle en lui le génie précoce de la musique et le fait travailler.

Outre l’histoire, c’est surtout la mise en scène et en image du récit que j’apprécie. Pas de temps mort dans le déroulé, qui agrémente le récit biographique d’humour et de quelques grivoiseries. Décors et personnages sont marquants. Parfois les visages frôlent la caricature et les nobles ressemblent à un bestiaire animé par Jean De La Fontaine aux dialogues.

Et puis soudain, les notes s’échappent sous les doigts du génie pour éclore en mille couleurs dans les cases, s’alanguir ou s’envoler, exploser parfois en rompant ou déformant le cadre des cases ; Alors, de la virtuosité graphique semble sortir un chant, une mélopée musicale qui tout à tour enveloppe puis emporte le lecteur dans ces sinuosités rougeoyantes.

Cette BD est une interprétation brillante d’une partition pourtant classique de biographie qui partage en couleurs et en traits expressifs presque caricaturaux pour révéler le génie de l’œuvre de Beethoven derrière le jeune Ludwig, torturé et souffrant.

En bref

Cette BD est une interprétation brillante d’une partition pourtant classique de biographie qui partage en couleurs et en traits expressifs presque caricaturaux pour révéler le génie de l’œuvre de Beethoven derrière le jeune Ludwig, torturé et souffrant.

8
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2389)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)