8

Critique de Le choeur des femmes

par ginevra le ven. 14 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
L'évolution d'une interne d'une vision médicale à une vocation de soignante.

Jean Atwood (aucun lien de parenté avec l'autrice) doit finir son internat par 6 mois dans une section médicale. Elle se retrouve avec le Dr Karma dans son service de Médecine de La Femme (MLF) pour apprendre à établir des contacts avec les patientes. Mais elle ne rêve que d'une chose : devenir chirurgienne et opérer les personnes intersexes. La cohabitation commence mal, mais elle est plus ouverte au fond qu'elle ne l'aurait pensé elle-même.

J'avais lu le roman de Martin Winckler. Et j'étais ravie de retrouver Aude Mermilliod après son fantastique 'Il fallait que je vous le dise" dont une partie est consacrée à l'évolution du Dr. Marc Zaffran (nom réel de Martin Winckler) dans ses pratiques médicales. Elle a remarquablement adapté le roman original en l'allégeant de parties que j'avais trouvé pas réellement utiles sur la famille compliquée de Jean avec un petit côté roman policier (l'autre casquette d'auteur de Martin Winckler). Les dessins fins et travaillés avec des personnages expressifs sont un plaisir pour les yeux.

Depuis, j'ai lu "Les brutes en blanc" du même Martin Winckler et Aude Mermilliod fait plus d'une fois référence dans l'album aux pratiques brutales en gestes ou en paroles que de nombreux médecins ont envers les personnes qui les consultent. Cet album devrait être une lecture obligée pour tous les internes au cours de leurs études même s'ils ne se destinent pas à la gynécologie en espérant que certains remettront en cause les pratiques traditionnelles et irrespectueuses des malades qui leur ont été apprises.

Une très chouette adaptation à la fois originale et respectueuse du matériau de base. Mais, comme l'écrivait Martin Winckler à Aude Mermilliod (voir la dédicace), "maintenant, ça n'est plus mon livre, c'est le tien".

En bref

Un album qui parle des relations compliquées entre les femmes et les médecins. Une vision humaniste et lumineuse de la vocation des soignants… qui ne sont pas forcément médecins. À découvrir.

8
Positif

dessins sympathiques avec des personnages expressifs

bonne adaptation du roman

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2015)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)