8

Critique de Kent State

par ginevra le lun. 17 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Une leçon d'histoire à méditer.

Cette BD-reportage basée sur les témoignages de témoins directs des faits et pourvue d'une longue liste de références raconte ce qui s'est passée les 4 jours précédant la fusillade du 4 mai 1970 dans le campus de l'université Kent State dans l'Ohio. Le lecteur fait ainsi connaissance avec quelques protagonistes importants de ce triste fait divers qui a eu lieu en pleine mouvement de contestation de la guerre du Viêt-Nam.

Derf Backderf est avant tout un journaliste et c'est en journaliste qu'il raconte comment la tragédie qui a couté la vie à 4 étudiants et blessé grièvement 9 autres. Comment la garde nationale de l'Ohio s'est retrouvée face à des étudiants contestataires sans aucune formation pour ce genre de conflits et armés de fusils chargés à balles réelles et équipés de baïonnettes. Comment des jeunes hommes épuisés par 4 jours de veille sans bien dormir et intoxiqués par des informations fausses ont-ils pu tirer sur des étudiants désarmés? À cause d'un encadrement d'anciens militaires trop "baroudeurs" pour envisager des négociations? Parce que tout mouvement de contestation du gouvernement Nixon était vu comme un complot communiste par beaucoup d'américains? Parce que le gouverneur de l'état était en campagne politique et voulait passer pour un "dur"? Un peu de tout cela et encore plus.

Les dessins en N&B sont particulièrement efficaces avec des personnages bien reconnaissables et expressifs. Les protagonistes de tous côtés sont présentés avec suffisamment de neutralité pour que le récit touche le lecteur sans impression de tentative de manipulation. Comme beaucoup de documents sont encore classés secrets, les suites juridiques de cette répression sanglante sont évoquées dans une postface. La commission Scranton, voulue par Nixon, a remis des conclusions franches et directes : "Les tirs sans discrimination dans une foule d'étudiants et les morts qu'ils ont entraînés étaient inutiles, injustifiés et inexcusables." Mais personne n'a été condamné!

J'avais 15 ans en 1970 et je ne me souviens pas de la façon dont ces évènements avaient été relatés en France. Mais je crois que les mouvements de contestation contre la guerre du Viêt-Nam étaient fréquents à ce moment et pas forcément bien compris hors des USA. Mais cet album fait froid dans le dos au vu de la situation internationale actuelle.

Une leçon d'histoire importante pour se rappeler que la meilleure organisation possible peut éclater à cause d'un grain de sable imprévu.

En bref

Une BD-reportage très importante pour (re)découvrir un évènement grave lié à la contestation de la guerre du Viêt-Nam.

8
Positif

rigueur du reportage

efficacité des dessins

dossier final de références

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2015)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
24,00€
Boutique en ligne
24,00€
Boutique en ligne
24,00€
Boutique en ligne
24,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)