8

Critique de Otome Game #1

par Auray le lun. 17 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Un monde idéal ?

Qui connaît les jeux vidéo de drague typiquement japonais ? Car cet isekai en est parfaitement inspiré. Pour l'instant, il ne compte que six tomes dans l'archipel du soleil levant, mais, je pense que vous allez être sous le charme de cette histoire peu banale qui causera autant aux filles qu'aux garçons, mais si je dois donner à tout prix un genre, je le classerais plus comme un josei qu'un shojo au final.

Franchement, regardez ne serait-ce que les personnages représentés façon chibi à l'arrière de la couverture... ils ne sont pas mignons ? Justement, chaque chapitre va les définir un à un. Mais, commençons par le début. Notre héroïne a bientôt l'âge d'être une adulte, mais elle se retrouve dans le corps d'une petite fille de huit ans après être victime d'un accident de la route. Et plus encore, elle se retrouve dans l'univers de son jeu sur console du moment, Fortune Lover. Ce n'est pas banal ! De plus, on va rajouter une autre contrainte, histoire de donner du panache ! En fait, elle se réincarne dans le corps de Catarina Claes, la méchante qui meurt quasiment à tous les coups. Là, on tient quelque chose !

D'ailleurs, contrairement à elle, on aime voir les différentes possibilités de scénarios changeant suivant les différents intervenants masculins. Et la pauvre, le destin la charge pas mal ! Pourtant, chaque garçon est aussi charmant les uns que les autres, les demoiselles aussi. Ne nous y trompons pas, on est dans un monde idyllique où chacun représente une branche de l'aristocratie. On reste donc poli par son éducation, bien habillé, et respectueux. Sauf que là, ils sont dans l'enfance, et la gamine sait que plus tard, il faudra déjouer les machinations et les faux-semblants de ces futurs adultes vicieux en devenir.

Un tome qui prend le temps de nous montrer chaque personnage, et c'est tant mieux. Car le chapitre de fin nous montre où l'on va, et, on a hâte d'en découdre ou de voir si la stratégie de Catarina va bien être payante à l'arrivée. En tout cas, elle pourra toujours être une bonne agricultrice si elle n'arrive pas à faire mieux en cours de magie. Un titre qui sort bien de nos sentiers battus ou alors il rappelle des souvenirs de jeu vidéo pour ceux qui s'y sont essayés. Mais, ce manga ne s'arrête pas là, c'est aussi un isekai ou un josei agréable pour l'oeil ou le moral. Les méchants sont certes présents, mais des comme ça, on en veut bien en voir tous les jours à gérer. C'est peut-être pour ça que notre jeune fille est toujours de bonne humeur ? C'est contagieux, et pour une fois, on aimerait être pour toujours contaminé !

En bref

« Je m'appelle Catarina Claes et j'ai huit ans. »

8
Positif

Une histoire pas banale

Les filles sont importantes

Les garçons sont au service de la gent féminine

C'est beau à voir, et à lire, toutes ces bonnes manières

Negatif

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (518)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Otome Game
8
Otome Game T.1

Otome Game T.1 Staff

Lire la critique de Otome Game T.1

Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)