6

Critique de L'épopée de la franc-maçonnerie #4

par vedge le mar. 25 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Sciences et conscience

Dans ce quatrième tome, les auteurs poursuivent le récit historique de l’évolution de la Franc-Maçonnerie, autour du personnage de Robert Moray, scientifique et franc-maçon.

Par suite du retour du Roi sur le trône d’Angleterre, et fort du soutien dont a toujours fait preuve la famille Moray, le Roi appuie la création de la Royal Academy.

S’inspirant de l’Académie Française mise en place par le Cardinal de Richelieu en 1634, la Royal Academy rassemble les scientifiques et penseurs du temps pour des études et des débats sur les sciences et techniques, sans évoquer ni la politique, ni la religion. C’est donc la mise en place, acceptée par le Roi, d’un cercle de libres penseurs qui permettra des découvertes sur l’infiniment petit et l’infiniment grand ; Isaac Newton en sera d’ailleurs le Président durant 24 ans entre 1703 et 1727. Le souhait d’amélioration personnelle des francs-maçons allié à la possibilité d’explorer l’ensemble des pistes scientifiques sans le joug ou la tutelle de la monarchie ou de la religion semble donc marquer un tournant dans l’épopée de la Franc-maçonnerie.

Le dessin de Wachs, réaliste et précis, convient bien à cette épopée historique qui replace l’évolution de la Franc-maçonnerie dans son contexte politique et religieux et qui permet d’en comprendre mieux les principes et les évolutions au cours du temps.

En bref

Le dessin de Wachs, réaliste et précis, convient bien à cette épopée historique qui replace l’évolution de la Franc-maçonnerie dans son contexte politique et religieux et qui permet d’en comprendre mieux les principes et les évolutions au cours du temps.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2702)
Autres critiques de L'épopée de la franc-maçonnerie
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)