9

Critique de Ao ashi #1

par Niwo le mer. 26 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Rejoindre la J-League du Japon !

Un nouvel éditeur sur le marché du manga fait parler de lui depuis le début d'année. Grâce à des méthodes marketing différentes de ce qu'on voit habituellement, il s'est rapidement démarqué et les soutiens sont déjà nombreux. Ao Ashi est le premier titre des éditions Mangetsu, un manga de sport bien connu au Japon qui est toujours en cours avec 24 tomes parus.

Depuis quelques années, les mangas de sport étaient beaucoup moins bien représentés en France. D'autant plus que certains d'entre eux étaient assez longs, et le sont davantage aujourd'hui. Ao Ashi, par exemple, a déjà 24 tomes en 6 ans de parution. Ce qui équivaut à un rythme d'un tome tous les trois mois, difficilement rattrapable sans un rythme effréné. Mais pourtant, c'est le risque qu'a décidé de prendre Mangetsu : Ao Ashi nous est présenté comme un véritable coup de cœur éditorial, un titre qui « devait » sortir en France. C'est donc avec grande curiosité que je me suis lancé dans la lecture de ce premier tome.

Pourtant, j'évite désormais de me lancer dans de longues séries, sauf si celles-ci m'intriguent suffisamment pour prendre le risque. N'étant pas spécifiquement fan de football (pour tout vous dire, je regarde juste la finale de la coupe du monde et c'est tout), lire un manga de football peut paraître assez présomptueux. Mais si j'ai bien appris une chose en prenant le risque sur des mangas qui traitent d'autres sports (notamment sur le judo, un sport dont je ne connais rien), c'est que c'est un thème qui nous promet multiples surprises.

Lire un manga de sport, ce n'est pas seulement lire du sport. C'est tout un ressenti, un développement que l'on prend plaisir à suivre. Bien souvent un ou des personnages se battent pour atteindre leur but. Pas besoin d'être spécialiste du sport en question pour sentir l'adrénaline monter, esquisser des sourires sans s'en rendre compte ou encore sentir les larmes monter de joie ou de tristesse. Et c'est spécifiquement ce que j'attends quand j'entame ce genre de lectures, car c'est ce qui va me faire accrocher sur le long terme et je pense que je ne suis pas le seul.

Dans Ao Ashi, nous suivons Ashito Aoi, un jeune collégien immature qui fonce tête baissée et n'arrive pas à jouer en coopération. Il pense qu'à lui seul, il sera capable de marquer tous les buts et de gagner tous les matchs. Cela lui a valu de nombreuses critiques dans ses précédentes équipes. Il n'y a que dans son équipe actuelle qu'il a été accueilli à bras ouverts malgré son caractère. C'est d'ailleurs un comportement qui l'empêche de se remettre en question et qui ne lui permet pas de grandir.

Il rencontre alors Fukuda, un mystérieux inconnu qui lui propose de lui apprendre une technique pour l'aider à s'améliorer. En discutant avec lui, Fukuda se rend compte qu'Aoi est parvenu à retenir les positions des joueurs sur le terrain et qu'il est doté d'un véritable esprit stratégique dont il n'a pas encore conscience.

C'est à ce moment-là que l'avenir du jeune garçon va être bouleversé puisqu'il lui propose de participer aux tests de détection à Tokyo pour rejoindre l'équipe U18 de la J-League. En somme, sur le principe, Ao Ashi se veut classique : Nous suivons un jeune garçon qui a un grand rêve et qui va faire face à de nombreux obstacles pour y parvenir. Vous lui rajoutez un modèle à suivre, un caractère de feu et une volonté de fer et vous obtenez Ao Ashi.

J'ai tout de suite adhéré à l'univers. Ao Ashi a tout ce qu'on attendrait d'un manga de sport dans ses débuts. On ressent déjà de l'adrénaline lors des premières étapes de sélection alors qu'on connaît à peine les personnages. C'est un signe irréfutable qu'en suivant cette voie, ce manga a toutes les qualités requises pour devenir un véritable chef-d’œuvre. D'autant plus que malgré son caractère explosif, Ashito Aoi n'est absolument pas agaçant : il se remet très vite en question et parvient à changer sa vision de jeu pour s'améliorer et s'adapter à ses coéquipiers.

L'important est de savoir doser l'évolution du personnage. Il ne faut pas qu'elle soit peu crédible ou trop rapide. Mais, en tant que lecteur, nous exigeons tout de même de ressentir des émotions fortes donc l'auteur doit réussir à jouer avec cela pour nous mettre en situation sans pour autant faciliter les épreuves de son protagoniste principal.

Et cela passe par le fait de mettre en avant à la fois les qualités des personnages mais également leurs défauts. L'idéal est d'exposer d'autres personnages plus puissants que le principal et ainsi, on peut imaginer des buts à court terme et s'attacher davantage à l'histoire. Ce sont tous ces petits détails qui font d'Ao Ashi un véritable coup de cœur pour moi. Je n'ai pas pour habitude de mettre 10 à un premier tome surtout quand j'estime que la marge de progression est grande, et que le tome se termine sur un suspense si insoutenable que ça en devient frustrant. Je comprends la volonté de l'éditeur de sortir les deux premiers tomes en même temps. Parfois, je n'en vois pas trop l'intérêt mais pour Ao Ashi, je dirais que c'était presque essentiel.

En bref

Ao Ashi, premier manga des éditions Mangetsu est un véritable coup de cœur ! Manga de sport qui s'impose déjà comme un titre d'une grande qualité, Ao Ashi nous plonge dans un univers prenant et dynamique où l'amour du sport n'est pas essentiel pour s'impliquer totalement dans le récit.

9
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (413)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Ao ashi
10
Ao ashi T.3

Ao ashi T.3 Staff

Lire la critique de Ao ashi T.3

9
Ao ashi T.2

Ao ashi T.2 Staff

Lire la critique de Ao ashi T.2

Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)