Vivre en dictature

Nouvelle plongée dans l'univers si complexe, que je croyais pourtant désormais borné, de Nos temps contraires et nouvelle surprise qui m'assis !

Je tiens d'abord à souligner la narration de grande qualité de Gin Toriko qui offre ici un ouvrage de SF parfaitement fluide et immersif, alors qu'elle y aborde des éléments techniques comme les lois de Kepler ou encore des développements sociologiques et philosophiques comme les liens sociaux subits ou voulus, la mort, la maladie, l'asexualité... C'est vraiment riche et passionnant et tout ça s'intègre librement dans le récit sans lourdeur ni fausse note.

Dans ce nouveau tome où il semble y avoir eu un nouveau petit bond dans le temps, nous retrouvons nos héros dont les relations sont toujours les mêmes, enfin pas exactement, quelques nuances sont désormais présentes qui petit à petit l'air de rien vont amener au nouveau drame final.

Caesar et Louis ont rompu leur contrat de partenaire secondaire. Libérés de cette contrainte qui pesait trop pour eux, ils vivent désormais une relation interdite mais plus libre où chacun parvient à faire part de ses désirs à l'autre. Je reste cependant assez perturbée par cette relation aux allures de relation toxique pour Caesar puisque Louis se comporte vraiment mal avec lui parfois, lui faisant payer sa colère et sa frustration de sa vie dans les Cocoons.

Tara, elle, s'interroge de plus en plus sur la signification de sa relation avec Arata. Elle l'aime et voudrait que ça soit payé de retour, sauf qu'Arata ne laisse rien paraitre, ne semble pas s'intéresser à elle et est plus occupé par ce qu'il fait en dehors. J'ai trouvé cette interrogation sur notre rapport à nos relations fort intéressante. L'opposition mise entre les relations issues de notre famille/entourage et celles qu'on se choisit en grandissant est pertinente, et le fait de tisser cela avec l'histoire de Lucas et Nana,ainsi qu'avec la relation entre Lucas et Arata enrichit la série.

Il est également toujours question de mort et de maladie avec Gigi, mais de plus en plus en miroir avec la procréation. Les jumeaux technocrates présents en couverture étant au coeur de ce tome avec leur folie de créer de nouveaux êtres humains et donc d'éliminer ceux qu'ils jugent inutiles. De vrais cinglés hyper mystérieux sur lesquels j'aimerais en apprendre plus surtout qu'ils vont bouleverser notre histoire. Gigi, elle, reste touchante et interroge aussi sur le droit de vivre pleinement sa vie même si on se sait condamné, après tout on l'est tous à plus ou moins long terme. Sa fougue m'a fait du bien, tout comme l'envie pressente de Nana et Lucas d'avoir un enfant.

Sauf que tout cela semble un peu vain quand même dans un univers entièrement clos où les perspectives semblent nulles. C'est effrayant de se rendre compte au fil des pages que tout est fait pour "bloquer" les être humains dans cette bulle hors du temps où rien ne se passe. On survit au jour le jour et c'est tout. Aucune perspective de retourner sur Terre et même pas la moindre idée de s'en éloigner. C'est d'une tristesse ! L'autrice nous amène ainsi ingénieusement à nous rendre compte qu'au-delà de ces histoires de contrats qui déjà puaient un peu, ils vivent vraiment dans une dictature faite pour les empêcher de penser au reste, à ce qu'il y a dehors. Les expériences tout comme les connaissances sont barricadées et soumises à un strict contrôle et gare à celui qui s'en écarterait ou en saurait trop. On s'en rend fatalement compte.

En bref

Ainsi avec son rythme lent et insidieux, l'histoire développe une mise en alerte du lecteur sur la société dans laquelle vivent en fait les héros. Il ne faudrait pas que leurs problèmes personnels, bien que réels, occultent le drame plus général qui se joue également en sous-main, c'est ce qui nous éclate à la figure dans les dernières pages et cela fait un bien fou. Nos temps contraires est vraiment une SF intelligente qui pousse à réfléchir, exactement comme j'aime !

8
Positif

Un récit intelligent et prenant

De l'excellente SF avec des connaissances scientifiques, des réflexions philosophiques et sociologiques

Une ambiance entêtante

Des mystères

Un coup de théâtre final

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (588)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Nos temps contraires - Je ne te laisserai pas mourir
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)