8

Critique de A Fantasy Lazy Life #9

par Auray le mar. 22 juin 2021 Staff

Rédiger une critique
Une vie pas si « lazy »

Bon, même si je ne comprends pas toujours la polygamie insérée de manière politique dans la série « A fantasy lazy life », il faut dire que c'est plutôt bien écrit et justifié. Car ici, le pouvoir est lourd de conséquences, et chaque faux pas pourrait justifier une nouvelle guerre. Du coup, les alliances doivent être gérées intelligemment pour ne pas frustrer les pays limitrophes. À ce petit jeu, Zenshirô commence à se sentir de plus en plus à l'aise, avec l'aide et le soutien de sa première femme, son seul véritable grand amour... pour le moment !

Il faut dire que ce tome se lit d'un trait tant le rythme est assez fluide. Le scénario de Tsunechiko Watanabe est passionnant, car il met en place, petit à petit, les pièces de son échiquier. Par exemple, on fait la connaissance d'une simple petite fille toute mignonne qui tendra à servir de guide dans le comté frontalier de Gajir. Mais, le mystère de sa naissance demeure introuvable, puisque celle-ci n'est pas une fille légitime de la royauté. Mais pourquoi est-elle alors mise en avant devant tous ? Son éducation a l'air en plus parfaite, elle n'a pas été mis à l'écart... Quel mystère se cache donc derrière elle ?

À côté de cet événement, nous aurons aussi le droit à un mariage en grande pompe entre l'impressionnant général Puyol et Lucinda Gajir, fille aînée du comte de Gajir. D'ailleurs, une rixe peut survenir à tout moment encore une fois, puisque le père de celle-ci est un des plus grands ennemis de son mari, chacun a fait les cicatrices sur le visage de l'autre... À moins que l'heure soit à la paix à présent ?

Enfin, les évènements en fin de tome résument bien toute la complexité de ce titre. La ruse est de mise afin de pouvoir avoir un coup d'avance face à l'ennemi. Le rôle de la femme est remise en question au sein du pouvoir, mais aussi celle de la place au sein de la société d'un l'enfant illégitime. Seul Zenshirô peut permettre de démêler le vrai du faux face à cette nouvelle situation catastrophique pour les royaumes. Effectivement, la paix est si fragile que tout peut basculer à tout moment. La tension est alors à son comble. En tout cas, comme on le verra dans le chapitre précédent, il a tout le soutien de sa femme, même à des kilomètres de distance. La confiance règne en maître au royaume de Capua.

A fantasy lazy life est un véritable ovni pour moi au sein de ma mangathèque. Il résume de belles manières les différentes stratégies politiques anciennes comme les plus modernes. Le scénario me passionne, alors que ce n'est pas forcément mon genre de livre. Alors, j'imagine quand c'est le sien ! En plus, la couverture de Neko Hinotsuki est vraiment trop mignonne, comme s'il fallait quelque chose encore de plus pour nous faire craquer. Ça aussi c'est malin !

En bref

« J'ai tout de même un mauvais pressentiment. »

8
Positif

Des intrigues passionnantes et narrées de manière fluide

Des nouveaux personnages vraiment pas banals

Une fin qui retourne la situation

Des dessins réussis dans son ensemble

Negatif

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (543)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de A Fantasy Lazy Life
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)