7

Critique de Les caprices de la lune #1

par Tampopo24 le dim. 11 juil. 2021 Staff

Rédiger une critique
Le manuel parfait pour taquiner celle qu'on aime !

Soleil a un catalogue assez riche en matière de shojo, cela va des histoires les plus matures et légèrement érotiques, aux titres les plus tendres. Les Caprices de la Lune s'inscrit dans cette dernière catégorie et propose un duo des plus charmants. 

Ramune Kiuchi est une autrice de shojo qui a débuté dans les années 2010. Les Caprices de la Lune est son premier titre long après de nombreux oneshots. Publié dans le Bessatsu Margaret de Shueisha, il se place dans cette veine de shojo modernes visant à revisiter les classiques et l'autrice le fait avec beaucoup d'humour.

Nous suivons le jeune Luna, amoureux de son aînée Ayumu, qui n'a jamais compris les sentiments de ce garçon qui passe son temps à l'embêter. Une situation classique mais décrite ici avec beaucoup d'humour en alternant les points de vue opposés des deux. 

Pour dynamiser son récit, l'autrice habituée au oneshots, propose des chapitres assez courts, presque sous forme de petites scénettes à la Otaku Otaku mais en plus développées, où en partant d'une situation vue et revue dans les shojos, on voit Luna tenter de séduire Ayumu ou de lui faire comprendre ses sentiments en la taquinant, mais celle-ci ne comprend jamais. Ainsi, on les retrouve dans des tentatives de séduction loufoque, au lycée, dans une salle de classe déserte, dans la chambre de l'une, dans un photomaton, en rendez-vous arrangé, etc.

Ce comique de répétition a parfaitement fonctionné sur moi. J'adore voir Luna se prendre des râteaux tandis qu'Ayumu ne comprend rien. Le cadre scolaire, mais pas que, est très bien utilisé, de même que les clichés du genre repris ici pour mieux nous amuser. C'est super frais et léger avec un humour tendre mais jamais méchant. On ressent vraiment bien les sentiments maladroits de ce jeune homme qui commence à s'agacer que sa dulcinée ne comprenne pas mais qui n'a pas le courage d'être plus clair.

Les dessins sont totalement dans les canons du genre et rappellent ceux d'autres auteurs du Bessatsu avec les grands yeux naïfs de l'héroïne et ceux plus calculateurs du héros. L'autrice rend à merveille le tendre comique de leur situation avec un trait rond, lumineux et pétillant où les rougeurs de l'un et de l'autre sont fréquentes ainsi que les petites déformations pour accentuer une situation. C'est mignon tout plein. 

En bref

J'ai vraiment passé un chouette moment frais et rigolos avec les 8 courts chapitres de ce tome et ses bonus tout aussi amusant. J'ai aimé la façon dont l'autrice revisite intelligemment les classiques du genre en y introduisant un humour gentil et bon enfant pour illustrer la maladresse des premiers émois qu'on ne parvient pas à communiquer pleinement. Si vous cherchez un titre drôle et gentil, il est fait pour vous !

7
Positif

Un revisite humoristique des classiques des shojos lycéens

Un duo détonnant

Un tendre humour

Une mise en scène rigolote mais pertinente

Un dessin dans l'air du temps

Negatif

Des situations classiques et déjà vues

Une non évolution du duo à travers ce premier tome

Un côté peut-être un peu répétitif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (706)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Les caprices de la lune
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)