8

Critique de Chiruran #1

par Sachiko-chi le mar. 20 juil. 2021 Staff

Rédiger une critique
Un titre historique aux nombreuses idées modernes !

Chiruran est le nouveau titre des éditions Mangetsu, toute nouvelle maison d’édition, fraichement débarquée sur le marché avec son premier titre Ao Ashi (que je n’ai pas lu), mais je découvre leur travail avec Chiruran. Mais cette licence nous permet aussi de découvrir le travail de Hashimoto Eiji le dessinateur du titre encore inconnu chez nous, ce qui n’est pas le cas du scénariste. En effet Umemura Shinya est connu chez nous pour son titre Valkyrie Apocalypse, que je n’ai pas lu non plus, mais Chiruran me permet de découvrir le scénariste.
Mais ce titre n’est peut-être pas si inconnu, puisqu’il avait eu droit à une adaptation en anime, mais avec une version chibi que j'avais regardé brièvement, mais qui peut-être une alternative pour se faire une petite idée de l'univers.

Pour ma part, c’est un titre que j’avais repéré depuis quelques années, et j’ai vraiment été contente de voir ce titre arriver chez nous. Mangetsu c’est lancé dans une grande aventure, parce que Chiruran est une saga toujours en cours au Japon avec pas moins de 30 tomes pour le moment ! Mais est-ce que ce titre vaut la peine de s’y lancer ? C’est la question à laquelle je vais tenter de répondre avec cette chronique !

Pour la petite histoire de ce titre, on va tout d’abord jouer entre deux temporalités, pas très éloignées l’une de l’autre, mais il semble s’en être passé des choses tout de même. On a une première partie en 1859 au milieu du 19ème siècle où les samurais étaient encore très présents. Et on a une deuxième temporalité plus vers le début du 20ème siècle, quelques années après les événements de 1859, où nous faisons la rencontre de deux personnages, une jeune femme journaliste qui s’intéresse à cette époque passée, et en particulier au personnage de Toshizo Hijikata surnommé le Démon du Shinsengumi. Dans ses recherches, elle va faire la rencontre  de Shinpachi Nagakura, qui recèle de nombreux secrets, et qui n’est autre qu’une ancienne connaissance du fameux Démon.
C’est à partir de là que notre histoire va démarrer, mais on va passer la plupart de notre temps en 1859, où nous allons faire de très nombreuses rencontres. Notamment Shinpachi en version plus jeune, mais aussi Toshizo, et tous les autres membres du dojo, ils sont tous différents les uns des autres avec leur propre caractère, et ils semblent aussi avoir chacun leur technique dans le maniement des armes. Toshizo en effet est en quête d’un combattant contre lequel il pourra donner son plein potentiel, mais il essuie victoire sur victoire, jusqu’au jour où il tombe sur ces combattants du dojo, et qu’il se fait remettre à sa place. De là, on va suivre ces jeunes hommes qui s’entraînent et qui semblent avoir leurs propres valeurs, c’était vraiment intéressant de pouvoir les découvrir et de les voir évoluer.

Ils sont assez nombreux, mais ne sont pas tous développés dans ce premier tome, sinon ce ne serait pas intéressant. Mais si les personnages sont assez plaisants, différents, ils n’en sont pas moins assez classiques… Notre protagoniste qui veut se battre avec les plus forts, têtu et qui fonce tête baissé. Le sadique en apparence, mais qui cache une certaine sensibilité, et de belles valeurs. Le type à lunettes qui réfléchit et qui respecte le code, ou encore… Bon, vous avez compris, les personnages pour le moment sont vraiment classiques, et je vous parle même pas de l’ennemi qui se présente à la botte de l’État. Ils n’en restent pas moins attachants et on a envie de suivre leurs aventures, et surtout de savoir ce qu’ils leur arrivent, parce qu’ils ont pour la plupart la réputation de délinquants. C’est une jolie succession d’affrontements, de belles valeurs des samurais, ou encore de complots politiques qui viennent pimenter le récit.

Ce premier tome dépeint vraiment un univers historique assez intéressant et prenant, les personnages sont très attachants, et le récit est assez dynamique.On bouge d’action en action, on est tenu en haleine, et on voit leur évolution. Pour certains, un petit bout de leur histoire, et je suis vraiment curieuse de voir comment l’histoire va se développer, et ce qui en fait une saga aussi longue !

En bref

Un premier tome qui m'a convaincu de par son univers et ses personnages. Très riches avec de bonnes valeurs mais pour certains assez classiques, voire clichés. Il est vrai que certains éléments peuvent freiner à la lecture, mais les deux temporalités sont un argument et une idée originale, et les mangakas ont su mettre en avant un premier tome dynamique, avec quelques combats fluides et puissants. Le personnage principal de Toshizo n'est pas faible comme dans beaucoup de manga du genre, bien au contraire, et vient ajouter une touche intéressante.

8
Positif

Des personnages tout de même attachants

Un côté historique intéressant

Un peu de développement sur l'histoire des membres du dojo

Un personnage principal qui n'est pas faible d'entrée

Un premier tome dynamique

Des combats fluides

Un dessin très sympathique

Negatif

Des personnages classiques voire clichés qui nous font presque lever les yeux au ciel...

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (173)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Chiruran
8
Chiruran T.2

Chiruran T.2 Staff

Lire la critique de Chiruran T.2

Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)