9

Critique de Magnum Opus #1

par MassLunar le sam. 31 juil. 2021 Staff

Rédiger une critique
Pas le temps de philoso(pha)ler chez H2T

Une agréable surprise ! Rien de plus  rien de moins avec ce premier volume de Magnum Opus paru en septembre 2020 (et un tome 2 sorti récemment en mars). Une création originale signée H2T, maison d'édition qui met un point d'honneur à nous faire découvrir des auteurs de manga issus de n'importe quel horizon. C'est le cas ici avec cette première série écrite et dessinée par un brésilien du nom de Heitor Amatsu. 

Honnêtement, pour un premier titre, le travail de ce monsieur est plutôt attrayant avec une intrigue qui aurait pu passer presque inaperçue si ce n'est cette volonté de travailler les personnages, de peaufiner le drame à travers le destin malheureux d'un garçon pauvre qui se retrouve à prendre la fuite suite à une découverte légué par le preux chevalier qu'il idolâtrait. L'intrigue est plutôt originale dans le sens où le héros de ce manga n'est pas guidé par une quête mais la subit, se pose des questions , et décide de fuir en compagnie de son meilleur ami, lui-même aspirant mage. 

Pour un premier manga, l'auteur n'hésite pas à insister sur un trait épais, très encré et de cette façon il  exacerbe les émotions de ses personnages. En tant que lecteur, nous sommes aussitôt pris d'empathie pour nos héros, pour la situation dans laquelle ils vivent. Magnum Opus est un shonen assez noir de par son ambiance et son climat misérable. Bien que le scénario ne s'annonce pas non plus exceptionnel, Magnum Opus se démarque par un parti pris plus axé sur le spleen dans lequel les larmes n'ont pas peur de couler. Le style très sombre de Heitor Amatsu se prête à merveille dans le ton funèbre de ce manga.  L'auteur  noie une ville entière  sous les ténèbres, il fait  s'écouler l'encrage pour mieux rendre plus impactant la menace qui entoure nos héros , notamment sous les traits de l'impressionnant Seigneur Raven. Sa main est d'abord un petit peu lourde sur les expressions mais le mangaka transmets une certaine justesse et une certaine force dans les visages des personnages. Quelques petits soucis de taille des personnages au niveaux de certains plans dénotent un peu mais rien de sérieusement brouillon. Pour un premier manga  l'auteur délivre une mini-série remarquable et réalise un travail très propre. 

Ce premier tome de Magnum Opus annonce un shonen ténébreux et prometteur. L'entrée en matière est réussie. Le mangaka ne cherche pas à étalonner des scènes d'actions dans ce manga de fantasy médiévale. Il se concentre sur ses personnages et leurs ressentis et c'est un bon choix. Avec Brigade d'outre-tombe , les éditions H2T signent une nouvelle petite surprise avec Magnum Opus.

En bref

Plutôt réussi dans l'ensemble, ce premier volume de ce shonen de fantasy dénote un petit peu par la noirceur de son dessin et l'importance accordé aux émotions et à la misère entourant les personnages ce qui fait de ce titre un manga doté d'une certaine maturité, tout simplement remarquable pour une première œuvre.

9
Positif

Joliment sombre

La place accordé aux émotions à travers un personnage principal subissant sa quête

Un méchant doté d'une certaine aura

Negatif

Quelques menues imperfections au niveau du dessin (taille inégales sur certaines planches)

La petite crainte d'une intrigue vite bouclée et bâclée en trois tomes...

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (243)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Magnum Opus
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (3)
  • Niwo
    Staff

    Oui c'est clair, notamment Skilledfast qui est très bon aussi je trouve

  • MassLunar
    Staff

    Pareil Niwo ! Les éditions H2T ont le mérite de faire découvrir des auteurs et leurs premières œuvres et on tombe sur quelques bonnes surprises !

  • Niwo
    Staff

    J'apprécie aussi beaucoup ce titre, j'ai hâte d'en avoir la conclusion.