9

Critique de Black board #1

par MassLunar le mar. 3 août 2021 Staff

Rédiger une critique
Quand deux ongles crissent sur un tableau noir

"Black Board, c'est une tuerie !" peut-on lire de manière alerte sur le bandeau de la première de couverture de ce nouveau manga publié par Omake et dont la collection manga (toujours aussi attachée au manga de genre) s'attaque cette fois-ci  à un polar bien bourrin et vicieux comme il faut  porté par un excellent duo et un zeste d'humour noir trash entre deux séances de shotgun.

Un premier tome  fort appréciable qui ne bouleversera pas le genre mais qui promet une bonne petite série de polar hardboiled divertissante, maîtrisé et cela en seulement trois tomes. Les éditeurs semblent apprécier pour l'instant un format plutôt court aux séries et privilégient la qualité à la quantité. En y repensant, j'ai tout de même une pointe de regret pour leur autre polar d'humour noir Assistant Assassin dont  la parution est interrompue de manière indéterminée au Japon. 

Toujours est -il que Black Board est un titre tout aussi incisif bien que peut-être un peu plus classique autour de ces personnages , ce qui n'empêchent pas ces derniers d'être réussis à commencer par le duo au cœur de cette histoire de vengeance : Tama et Basco. L'une est une jeune fille un brin allumée, débrouillarde et surtout déterminée à se venger d'un fantomatique  tueur à gages, l'autre est colosse muet, scarifié, flingueur maniaque et  redoutable. Les deux finissent par se rencontrer dans la ville de Jackpot, sorte de petite Sin City où les contrats les plus alléchants ( et illégaux ) sont affichés dans un tableau noir. C'est justement parce que sa tête est mise à prix que la brave Tama rencontrera le taiseux Basco mais, alors que ce contrat semblait définitif, les choses basculent pour nos deux héros qui voient leurs intérêts converger...

Ce premier tome nous accroche sans efforts et ce d'abord grâce à ce duo aux tempéraments diamétralement opposés. Une relation du tonnerre mené par un bon tempo comique. Là où Tama est une chipie sauvage, maline et un zeste sexy, Basco, lui, incarne le dur à cuir propre sur lui, bien rangé et redoutable tireur d'élite. Quelques passages font mouche comme Tama qui s'invite de force chez le tueur ainsi que les expressions de colères abusés de ce dernier. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et constituent de bons adversaires pour notre duo déterminé à commencer par le flic ripoux de service et sadique à souhait.

Il est vrai cependant que l'intrigue générale ne semble pas non plus ultra-transcendante. La trajectoire du scénario est plutôt rectiligne avec cette quête de vengeance. Les lecteurs friands de ce type d'ambiance ne seront sans doute pas surpris ce qui n'empêche pas Black Board de se montrer bien frontal et divertissant dans son approche. Pas de surprises mais c'est toujours un petit kif que de lire un titre doté d'une certaine trempe. 

Au niveau du style , Fuyuki Izumida (dont c'est la première série publiée) combine allégrement l'action ravageur avec un petit côté thriller et l'humour de caractère exploité par notre duo et qui apporte aussi tout son piquant. Côté thriller, le mangaka joue agréablement la carte du contraste. Le noir et blanc est bien exploité, l'encrage est réussi avec quelques zones et jeux d'ombres qui rendent aussitôt charismatiques les protagonistes. Les effusions de sang sont marquantes sans tomber dans l'horreur. Bref, c'est percutant et efficace. D'ailleurs, je n'ai pas pu m'empêcher d'oser une très légère comparaison avec le style de Franck Miller pour son Sin City notamment sur certains planches où Basco apparaît tout en contre-jour avec sa cicatrice mise en valeur. Dans tout les cas, je ne serais pas étonné que le mangaka possède une certaine culture polar dont on sent la petite influence dans ses pages...

Mention spéciale à la traduction dont le ton permet de conserver toute la fraicheur et le piquant des personnages ("Ca fait quoi de se faire piéger par une grosse merde ? ") ainsi qu'à l'édition et ce bon choix du rouge pétard de la couverture qui annonce la couleur .

En somme, ce premier tome de Black Board nous entraine allégrement vers un bon petit manga d'action bad-ass et délicieusement méchant. Un petit régal pour les amatrices et amateurs du genre et dont on ne peut que souhaiter qu'il reste sur cette bonne dynamique pour les tomes suivants. 

En bref

Ce premier tome de Black Board est un bon cocktail d'action et d'humour noir, un polar nerveux et vengeur qui se dévore avec un certain plaisir et ceci grâce à son petit duo de personnages détonnant et bien bad-ass.

9
Positif

Un duo remarquable et déjanté entre la petite déglinguée et le grand frigide

Une ambiance corrosive, mix de polar hardboiled, d'action déchainé et d'humour trash, le tout forcément relevé par une traduction épicée

Negatif

Dans les grandes lignes, pas de grande folie non plus entre une simple intrigue de vengeance et l'amitié naissante entre deux roublards que tout oppose

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (243)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 3 0 Commenter !
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)