8

Critique de Otome Game #2

par Auray le mar. 17 août 2021 Staff

Rédiger une critique
Le manga qui continue de séduire son public

Le manga «  Otome Game, tous les chemins mènent à la damnation » des Éditions Delcourt/Tonkam était un ovni au pays des isekais. Il est vrai qu'en France, les jeux de drague japonais restent dans la cour des gamers les plus intimistes ou les curieux. Leurs succès ne sont plus à prouver par contre au pays du soleil levant, et cette histoire n'est qu'une preuve de plus, s'il en fallait une.

Sinon, j'avais adoré toutes les présentations des personnages principaux et secondaires lors de ma lecture du premier tome. La fin nous propulsait quelques années en avant où la petite réincarnée devenait plus grande, et, pouvait enfin rentrer à l'académie de magie de ce nouveau monde. La première partie développe ce passage. Il est temps d'essayer de rester, un, en vie, deux, de ne pas être banni du royaume. Catarina, l'ancienne méchante du jeu, va mettre tout en place pour rester dans la partie.

Enfin, bon, ça ne se passe évidemment pas comme prévu, sinon ce ne serait pas drôle. Mais le tout reste tout à fait pertinent. La petite nouvelle, ou, la vraie héroïne du jeu de séduction entre dans la cour, et on ne pensait pas voir Maria dans cet esprit-là. Beaucoup de moments comiques vont en découler. On y verra que la gourmandise est un vilain défaut, et que, quand maman s'en mêle, c'est encore plus burlesque. Et, on n'oublie pas les fameuses réflexions sous forme de brainstorming avec les drôles de sosies, ainsi que les stratégies trouvées... heu... en fait, non, il y en a pas !

Après la deuxième partie prend en compte ce qui a été installé dans le précédent volume. On va en vacances d'été avec la demoiselle, et on partage des moments différents avec tous les protagonistes. C'est vraiment délicieux, simple, toujours amusant, et, ça reste passionnant tant le bon caractère de Catarina est contagieux. Et puis, quelques surprises se préparent, comme ce fameux personnage mystère !

À la fin, vous aurez tout de même vingt-deux pages par l'auteur du roman original, Satoru Yamaguchi. Vous commencez à connaître mon désamour de ce type d'écriture que je trouve toujours trop répétitive et simpliste, pour autant, je l'ais lu pour vous avec abnégation. Il s'agit en fait du récit d'un rêve par l'héroïne qui rappelle ce monde, mais cette fois-ci avec des éléments issus de notre réalité. Sympathique, mais toujours très dispensable. Il fera cependant plaisir aux plus fans d'entre vous, et, aux fervents défenseurs de ce genre d'exercice. Personnellement, j'aurais préféré quelques épisodes en plus de la saga de l'été, que j'ai grandement préféré. Et puis, j'adore lire ça aujourd'hui, puisque nous sommes au mois d'août ! De quoi se mettre carrément dans l'ambiance !

Otome Game est une bonne pioche pour ceux qui veulent sortir un peu des sentiers battus des isekais trop classiques, ou, pour ceux qui veulent en savoir plus sur les fameux jeux de drague du Japon qui passionnent encore les foules. J'ai apprécié de voir enfin Maria, et le fait de reprendre correctement les informations sur les personnages secondaires pour en faire de bonnes histoires rafraîchissantes. De quoi de ne pas mourir de soif en cette fin de mois enfin ensoleillé !

En bref

« J'étais chez moi, accablée par la chaleur, lorsque Geordo est arrivé. »

8
Positif

Maria Campbell fait (enfin) son apparition !

Et les scènes loufoques qui en découlent sont nombreuses !

La deuxième partie reprend les personnages secondaires agréablement sur un petit air d'été

Il y a un secret à découvrir !

Negatif

Le roman largement plus anecdotique

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (606)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Otome Game
8
Otome Game T.1

Otome Game T.1 Staff

Lire la critique de Otome Game T.1

Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)