8

Critique de Chiruran #3

par Niwo le mar. 24 août 2021 Staff

Rédiger une critique
Le tournoi décisif

Chiruran… Ma nouvelle série samouraï bimestrielle, avec Ao Ashi. Les deux premiers tomes ayant été une agréable surprise, j’en attendais beaucoup de celui-ci. Un tome typique Shônen qui saura ravir les connaisseurs de Nekketsu…

Un tournoi, format classique des mangas pour présenter de nouveaux personnages dans un aspect combatif. On découvre ainsi une partie de leur force ainsi que certaines de leurs spécialités. Et on rêve secrètement de voir le personnage qu’on aime bien gagner ou au contraire, celui qu’on détester perdre. Un tournoi dans un titre comme Chiruran c’est un excellent moyen de nous mettre une pression monstre : la mort est une issue que les auteurs n’hésitent pas à utiliser.

A tout moment, un personnage qu’on apprécie peut succomber, sans qu’on y soit préparés. Et c’est une des choses qui rend Chiruran si unique, puisqu’à l’instar de Kingdom, le récit peut être très dur par moments. On est loin des Shônen basiques dont les héros ne meurent jamais ou très peu.

Pour en revenir au tournoi, comme vous vous en doutez sûrement, on a eu droit à quelques combats. Des combats courts mais intense, qui nous présentent surtout quelques personnages avec une mise en contexte. Le but n’était pas tant de forcer sur des démonstrations physiques mais plutôt nous faire comprendre ce qui se jouait ici.

Car oui, Chiruran n’a pas à pâlir face à son scénario. Il est très plaisant et bien construit, sûrement parce qu’il suit une trame précise, liée aux événements réels de cette période. Il mêle parfaitement action, tension et réflexion, et marque définitivement la fin de l’introduction d’une série qui se veut longue.

Rares sont les séries courtes où un tome se concentre sur des événements d’un laps de temps si réduit. Il y a la volonté de détailler, faciliter la compréhension et créer une série de grande ampleur. Cela se confirme au Japon, puisqu’il y a déjà 30 tomes parus. En France, nous aurons le droit à 6 tomes par an, c’est-à-dire un tome tous les deux mois, de quoi avoir une dose de Chiruran très convenable. Je dirais même essentiel, pour se rappeler aisément des événements passés.

En bref

On sort peu à peu de l'introduction de Chiruran. Et à mesure que la suite se profile, l'univers prend des couleurs. Chiruran est un mélange subtil et plaisant, tantôt sous ses airs Shônen, tantôt sous ses airs Seinen. Et je dois admettre que suivre des samouraïs dans un univers pareil est très plaisant !

8
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (426)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Chiruran
8
Chiruran T.2

Chiruran T.2 Staff

Lire la critique de Chiruran T.2

8
Chiruran T.1

Chiruran T.1 Staff

Lire la critique de Chiruran T.1

Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Boutique en ligne
7,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (2)
  • Niwo
    Staff

    Houla merci ! Entre les cours et les chroniques je perds la tête ????. Oui c'est long mais si cela continue aussi, c'est une très bonne chose

  • FrEaK
    Membre

    Merci pour cette chronique ! Je ne connaissais pas, ça a l'air vraiment intéressant, mais déjà 30 tomes au Japon... ça me refroidit pas mal...
    A propos, il y a une coquillette à la toute fin :
    "En France, nous aurons le droit à 12 tomes par an, c’est-à-dire un tome tous les deux mois"
    Il y a comme une entourloupe ;o)