8

Critique de Immortal Hulk #7

par Le Doc le mar. 24 août 2021 Staff

Rédiger une critique
Bienvenue sur la planète Hulk !

Avant Hulk, trois personnages Marvel ont porté ce nom à l'époque où les bandes dessinées de l'éditeur étaient peuplées de robots et de gigantesques créatures dans une ambiance très "weird science-fiction". Ces trois Hulk avant Hulk ont comme point commun d'avoir tous été renommés par la suite (pour éviter la confusion)...mais un seul a été réutilisé de manière durable au sein de l'univers Marvel, Xemnu le titan, extraterrestre ennemi régulier des Défenseurs, de Hulk et de Miss Hulk.

J'avoue que Xemnu est un monstre qui ne m'avait jamais vraiment intéressé (je le trouvais même un brin ridicule)...jusqu'au traitement de Al Ewing dans sa série Immortal Hulk et le développement de son potentiel qui passe notamment par une judicieuse utilisation de  la continuité. Prolongements de l'intrigue avec la Roxxon et le Minotaure, les épisodes 31 à 33 plongent les protagonistes (avec une place un peu plus importante accordée au Dr McGowan) dans une horreur aussi bien psychologique que physique.

La manipulation mentale à grande échelle amène de nombreux questionnements (notamment transcrits visuellement par la succession de gens interrogés par une équipe de télévision, élement de la narration raccord avec le thème général) et l'aspect body horror qui est l'une des marques de fabrique du titre (et qui réserve encore une fois quelques visuels gratinés) réussit à faire enfin de cette grosse boule de poils une menace mémorable. 

Graphiquement, Joe Bennett livre à nouveau une prestation puissante, bien aidé par Javier Rodriguez et Nick Pitarra (ce dernier convenant parfaitement à la représentation délirante de l'univers mental de Hulk). Al Ewing prend ensuite le temps dans l'épisode 34 de consacrer un chapitre entier à l'histoire du Leader...et c'est à nouveau très bien écrit (dommage que Butch Guice soit un peu moins inspiré que d'habitude aux dessins) avant un #35 faisant le point sur la nouvelle situation et les relations entre les personnages. C'est maîtrisé, intrigant pour la suite, un peu moins fort graphiquement (j'aime bien Mike Hawthorne, mais ça ne vaut pas Joe Bennett qui revient dès le numéro suivant)...et le cliffhanger remplit comme il le faut sa mission d'aiguiser l'appétit pour la suite ! 

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (862)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Immortal Hulk
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)