7

Critique de Harley quinn - Black + white + red

par Blackiruah le mar. 31 août 2021 Staff

Rédiger une critique
Effet de mode

Depuis que DC a resserré sa politique d’édition (95% de Batman et 5% de parution autour de ses grosses licences - j’exagère légèrement- ), l’éditeur nous décline sa formule anthologique de Black & white de Batman sur les persos principaux. Ainsi on trouve dorénavant un Red & Blue pour Superman, une version gold pour Wonder Woman, une verte pour Green Lantern et ainsi Harley Quinn a sa déclinaison Black + White + Red que nous publie ici Urban Comics.

Formule anthologique oblige, il y a du bon et du moins bon entre les diverses petites histoires de l’héroïne. D’ailleurs, il y a plusieurs types de récits.

D’une part vous trouverez des récits qui s’inscrivent dans la suite de différentes séries ou run. Par exemple, le premier récit n’est autre qu’un petit bonbon de Stjepan Sejic qui s’inscrit dans la continuité d’Harleen. Très plaisant à lire, on est surtout subjugué par la beauté du dessin de l’auteur (avec un zeste de regret de ne jamais pouvoir avoir une vraie suite).

Par la suite, l’œuvre nous livre un véritable laboratoire de DC Comics, où ces derniers testent des auteurs, comme Dani et Mirka Andolfo au scénario et dessin avec des récits divertissants mais aussi pour faire revenir des anciennes gloires comme ce magnifique récit dessiné par Adam Hughes qui n’apporte rien si ce n’est apprécié le talent du dessinateur.

Mais on ressent aussi des tentatives de nouvelles pistes, comme ce petit récit du trio Palmiotti/ Conner / Hardin avec une intrigue autour d’un délire de team super héros avec le cast de leur run qui m’a fait pas mal sourire.

Il y a principalement des bonnes surprises parmi les différents récits, le reste est très oubliable mais bon, tout semble rester assez anecdotique au final.

En bref

“Harley Quinn - Black + White + Red” est un joli pot-pourri de divers récits qui explorent différentes pistes que ça soit en termes d’intrigues ou d’artistes avec plus ou moins de succès. Globalement, ce fut une lecture sympathique mais réservés aux lecteurs confirmés d’Harley Quinn qui connaissent l’univers de la jeune femme barrée et les quelques références. Voilà donc un petit album à réserver aux fans d’Harley qui verront là un petit laboratoire distrayant avec quelques bons moments parfois visuels et parfois amusants.

7
Positif

Stjepan Sejic et Adam Hughes : Miam !

une caractérisation toujours réussie

un laboratoire qui pourrait amener des bonnes idées…

Negatif

Oui mais toujours pas utilisées

des récits très inégaux et parfois complètement oubliable

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (567)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Boutique en ligne
18,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)