8

Critique de Arifureta - Origines #1

par Auray le ven. 3 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
Il était une fois...

J'espère que vous avez passé comme moi un bon moment de lecture avec le tome six d'Arifureta, de zéro à héros. Nous rentrons dans une tout autre ambiance avec ses origines, mais ce qui est certain, c'est que le lien avec la série principale a bien été installé plus précisément dans le volume cinq, et, dès le début de ce tome. À présent, qu'en est-il de l'histoire ?

Au départ, lorsque l'on présente un peu les secrets inavoués des fabuleux talents d'Oscar Orks, j'étais un peu perdu. D'une part, c'est une ambiance bien plus sérieuse qui se trame ici, ça ne me gêne pas le moins du monde bien sûr, mais, il va falloir s'habituer. Le caractère léger et souriant de Milady Raisen n'aide pas forcément à rendre le garçon sympathique, vu comme il la considère, c'est-à-dire avec peu d'estime.

Pourtant, au fil des pages, la magie de Ryo Shirakome opère. Déjà, graphiquement, comme le précise si bien l'héroïne, ici, les habits font le moine, excusez-moi de la vieille expression. Sa petite robe blanche et ses bas vont rendre l'inspiration à certains cosplayers, c'est sûr.

Mais, c'est surtout son histoire qui est prenante. Le rythme moins soutenu que dans la série principale prend ici le temps d'installer le climat pesant qu'il fallait pour ce genre de récit. Le graphisme d'Ataru Kamichi est aussi exemplaire, encore une fois. Bref, je me suis fait piéger, sauf que moi, au moins, je ne suis pas mort au pied du bourreau.

La nouvelle inédite explorera de nouveau les liens de l'héritière de la malédiction des Raisen à sa dame de compagnie. De quoi nous tirer encore une petite larme... si ce n'était pas drôle ! J'ai effectivement eu du mal à rentrer dans la première moitié du livre, tant cela change radicalement d'ambiance, mais la seconde m'a complètement convaincue. Ces origines peuvent être un complément très digne des aventures d'Arifureta avec Hajime. Vivement la suite, tiens !

En bref

« Je suis condamné pour avoir aimé ?! »

8
Positif

De beaux dessins allant du kawaii aux ténèbres

Une deuxième moitié où je n'ai vraiment pas vu le temps passer

Milady Raisen est carrément le personnage à ne pas louper, avec son histoire bien sûr !

Negatif

Ce qui n'est pour l'instant pas le cas avec Oscar

Un début de lecture difficile, tant cela change de la série principale

Pourquoi traduire « Oscarou » plutôt qu'avec le suffixe « -chan » ?

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (569)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)